ShareThis

Charlie Hebdo : rassemblement et recueillement sur la Côte

La France s'est arrêtée aujourd'hui à midi et a observé une minute de silence à la mémoire des victimes de l'attentat d'hier dans les locaux de Charlie Hebdo à Paris. Sur la Côte d'Azur comme à Paris et dans le reste de la France, les Français se sont recueillis et ont montré leur détermination à défendre la liberté d'expression et à lutter contre le terrorisme. Sur la Côte d'Azur, la minute de silence a été observée dans les administrations, les écoles, les entreprises. Ainsi au Conseil général, comme à l'aéroport ou encore à la Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur.

Pour respecter la journée de deuil national, la plupart des manifestations à caractère festif a été annulée. Ainsi pour les cérémonies de vœux qu'avaient programmées la Métropole Nice Côte d'Azur et la ville de Nice hier et ce soir à Nikaia. Ainsi pour la traditionnelle soirée de networking de début d'année qui avait été prévue pour ce soir, jeudi 8 janvier, par la CCI Nice Côte d'Azur et qui a été reportée à la semaine prochaine.

Hier déjà, les Azuréens s'étaient rassemblés à Nice, où deux rassemblement (celui de la ville et celui de la Fédération 06 du Parti Socialistes avaient été programmés au même endroit, la Place Garibaldi à une heure d'intervalle), comme à Cannes et Vence. Ce soir, jeudi à 19h, c'est la ville de Grasse qui appelle à un rassemblement républicain sur l’esplanade Roure, siège de la communauté d’agglomération du pays de Grasse en hommages aux victimes du terrorisme.

Depuis ce matin, la France est également suspendue à la traque des deux présumés assassins fanatiques. Témoin du formidable impact que cet attentat a eu sur l'opinion, le site Web du quotidien Le Monde qui suivait l'événement et ses répercussions en live a battu des records de fréquentation : 380 000 continuaient à suivre le fil d'info temps réel en début d'après-midi aujourd'hui (ils avaient été jusqu'à 523 000 hier, record du site) et plus de 10 500 commentaires avaient été reçus!

L'impact a d'ailleurs été mondial comme le montrent les "Unes" des journaux du monde entier dans lequelles avaient fleuri, dans toutes les langues les trois mots "Je suis Charlie" sur fond noir, tandis que les messages de soutien affluaient. Emouvants également les dessins que des dessinateurs du monde entier ont offert en hommage à leurs pairs tragiquement disparu comme cette réalisation d'un dessinateur hollandais associant d'un trait magique les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis et celui d'hier à Paris.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011