ShareThis

Danone a finalement choisi Palaiseau

Le centre mondial de recherche et développement en agro-alimentaire pour l'implantation duquel Sophia Antipolis était en piste a préféré la région parisienne.



Danone, c'est fini. Tout au moins pour Sophia Antipolis, comme d'ailleurs pour Lyon où le géant de l'alimentaire avait envisagé avant l'été d'implanter son centre mondial de recherche et développement en agro-alimentaire. Le géant français du secteur a finalement choisi de s'implanter à Palaiseau, près de Paris. Non loin de ses centres de production. Si l'annonce devrait être faite la semaine prochaine, la décision cette fois a été belle et bien prise.

Une polémique avait éclaté avant la fin de l'été dans la technopole de Sophia Antipolis à propos de ce beau dossier d'implantation d'entreprise (500 emplois à la clé, chiffre qui était monté à 700 durant l'été) que CAD (Côte d'Azur Développement) avait ramené dans ses filets. Il avait été reproché à la technopole de ne pas pouvoir fournir, avant trois ans, de terrain permettant à Danone de construire un centre d'une surface d'environ 20.000 m2 (voir l'affaire Danone). En début d'été, le Conseil général avait aussi décidé de débloquer le terrain du Funel qui avait été réservé pour la construction de la Maison de Sophia. Une offre qui avait été transmise immédiatement à Danone (voir Sophia propose son plus beau terrain).

Il semble toutefois que, dans ce cas précis, la pénurie immobilière qui se fait sentir de plus en plus durement sur la technopole, ne soit pas responsable de cette 'non-venue'. La décision de Danone de rester dans la région parisienne aurait été surtout motivée par les problèmes que lui aurait posé la délocalisation sur la Côte d'une bonne partie de ses collaborateurs.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011