ShareThis

Energie : Helioclim fait le pari du solaire-biomasse sur réseau de chaleur

La cleantech de Mandelieu vient de mettre en service la plus grande centrale solaire à concentration de France pour l’alimentation d’un réseau de chaleur. Très prometteur en termes de pertinence énergétique et économique, ce couplage solaire-biomasse sur réseau de chaleur se présente comme une solution exemplaire pour l’atteinte des objectifs des accords de Paris de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050.

Une belle réalisation pour la cleantech Helioclim à Mandelieu qui vient de mettre en service la plus grande centrale solaire à concentration de France pour l’alimentation d’un réseau de chaleur. Cette centrale solaire thermique de 560 kW a été livrée clef en main sur la Base de Défense militaire de Saint Christol d’Albion (84). Il s'agit d'un système de production de chaleur composé de 750 m² de miroirs qui constitue la plus grande installation solaire à concentration de France pour l’alimentation d’un réseau de chaleur, signale la société. (Photo DR : la centrale solaire).

Quelque 160 capteurs Heliolight4800 et une chaufferie bois alimentent ainsi un réseau hybride solaire-biomasse de près de 6 km de long. Ce réseau de chaleur assure le chauffage de 50 bâtiments pour une surface totale de 88.800 m² (logements, restauration, piscine, gymnase, bureaux, cinéma, zones techniques et ateliers, le tout utilisé par plus de 1000 personnes). En été, l’alimentation du réseau est 100 % solaire ! La centrale permet l’injection de chaleur sur le réseau à la température régulée de 90 °C.

L’installation Helioclim module automatiquement sa puissance en fonction du besoin de consommation, grâce à son système de tracking solaire Helioclim Smart Track, souligne la start-up azuréenne qui s'est spécialisée dans la conception, la fabrication et l’installation de technologies répondant aux besoins thermiques (de -60 à + 200°C) des bâtiments industriels et tertiaires. Un système de Gestion Technique Centralisée, connecté par fibre optique, permet à l’exploitant du site de mesurer et contrôler en temps réel le fonctionnement de l’installation. Grâce au suivi des performances, financé par l’ADEME dans le cadre d’un programme NTE (Nouvelles Technologies Emergentes), cette première installation permettra à Helioclim de bénéficier d’un riche retour d’expérience sur une année entière.

"Les études et les premières semaines d’exploitation montrent la pertinence énergétique et économique du couplage solaire-biomasse sur réseau de chaleur" souligne Helioclim. "Ce réseau de chaleur, alimenté en totalité par des énergies renouvelables, est une solution exemplaire pour l’atteinte des objectifs des accords de Paris de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050". Aussi, la première qui vient d'être réalisée, Helioclim espère pouvoir la dupliquer très prochainement.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011