ShareThis

FabLab : après l'EcoLab Côte d'Azur, un NavLab en projet à Antibes

Ayant suivi des études en robotique mobile et disposant d'une expérience dans l'installation et la gestion de systèmes audiovisuels, informatique et électronique dans de grands yachts, Bruno Messin a lancé le projet d'un "atelier de fabrication"orienté nautisme à Antibes. Un projet pour lequel il a lancé une campagne de financement participatif, via Kisskissbankbank.

Après l'EcoLab Côte d'Azur qui commence à s'installer dans l'immeuble Nice Premium et à Saint-Jeannet, c'est un NavLab qui est en préparation à Antibes. Ce nouveau projet de FabLab, certes, ne bénéficie pas du gros coup de pouce des investissements d'avenir de l'EcoLab niçois, lauréat de l'appel à projets national. Aussi Bruno Messin, le futur "fabmanager", a choisi de faire appel, pour une petite part, au "crowd funding" à travers Kisskissbankbank.com.

La campagne de financement a été lancée la semaine dernière sur cette plateforme. Il a été prévu 3000 € de "participatif", à la fois pour compléter le plan de financement et pour crédibiliser le concept auprès des banques (l'objectif d'au moins 200 kissbankers, même à hauteur de quelques euros a été avancé).

Le NavLab est un atelier de fabrication numérique communautaire de type "FabLab" (laboratoires de fabrication), orienté nautisme, est-il expliqué sur le site http://navlab.avitys.com. Il s'agit de proposer "un lieu de rencontre et d’échange autour des techniques de fabrication numérique, tout en mettant à disposition un espace de travail équipé d’un outillage plus classique. Il est ouvert à tous pour expérimenter, apprendre, fabriquer ensemble et partager le savoir-faire."

Pour apprendre en fabriquant, on y trouvera des outils tels que des imprimantes 3D, des fraiseuses numériques, des découpeuses laser et bien d’autres matériels, qui permettent de travailler le bois, le tissu, le plastique, le papier et même le métal. L'ouverture est prévue avant l'été. Le NavLab offrira quatre type de services : la location de bureaux en espace de coworking; l’accès aux ateliers entièrement équipés; la location d’outils de fabrication numérique; des formations.

Bruno Messin, le porteur de projet, combine pour sa part des études en robotique mobile sur Toulouse et une expérience dans l’installation de systèmes audiovisuels, informatique et électronique dans de grands yachts en tant que salarié d'une entreprise spécialisée puis en tant qu'ingénieur embarqué AV/IT et de Lead ETO (Premier Officier Electronique). C'est en parcourant le monde à bord de ces grands yachts (90 m de longueur) qu'il a compris le potentiel d’un atelier de fabrication communautaire, spécialisé dans le nautisme, et les formidables possibilités qu’offrent la fabrication numérique pour cette industrie. D'où sa décision de se lancer dans le projet NavLab sur Antibes, le deuxième port au monde le plus visité par les navires de grande plaisance...


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011