ShareThis

Festival : Cate Blanchett, une "actrice engagée" pour la présidence du Jury

Couronnée de deux Oscar, l'actrice australienne présidera le jury de la 71ème édition du Festival de Cannes du 8 au 19 mai 2018. Elle succédera à Pedro Almodovar. Le Festival met en avant une "présidente engagée", rappelant que Cate Blanchett avait été une "figure de proue de la lutte contre le harcèlement" notamment quand l'affaire Weinstein a ébranlé le 7e art l'automne dernier.

Quatre ans après la réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion, c'est de nouveau une femme, l'actrice australienne Cate Blanchett, couronnée de deux Oscar, qui présidera le jury du Festival de Cannes 2018. Une 71ème édition qui aura lieu du 8 au 19 mai prochains, avec un léger décalage sur ses dates traditionnelles. Une fois n’est pas coutume, expliquent les organisateurs, elle commencera un mardi et s’achèvera un samedi. En annonçant ce matin le choix de Cate Blanchett, le Festival promet "une présidente engagée", rappelant qu'elle avait été une " figure de proue de la lutte contre le harcèlement" notamment quand l'affaire Weinstein a ébranlé le 7e art l'automne dernier.

Agée de 48 ans, l'Australienne Cate Blanchett succèdera à l'Espagnol Pedro Almodovar, président du jury de la 70ème édition. "Je viens à Cannes depuis des années comme actrice, comme productrice, pour les soirées de gala et pour les séances en Compétition, pour le Marché même. Mais je ne suis encore jamais venue pour le seul plaisir de profiter de la corne d’abondance de films qu’est ce grand festival", a-t-elle déclaré. "Cannes joue un rôle majeur dans l’ambition du monde de mieux se connaître en racontant des histoires, cette tentative étrange et vitale que tous les peuples partagent, comprennent et désirent ardemment."

De leur côté, Pierre Lescure et Thierry Frémaux, respectivement Président et Délégué général du Festival de Cannes, se réjouissent "d’accueillir une artiste rare et singulière dont le talent et les convictions irriguent les écrans de cinéma comme les scènes de théâtre. Nos conversations, cet automne, nous promettent qu’elle sera une Présidente engagée, une femme passionnée et une spectatrice généreuse," ont-ils déclaré d'une voix commune.

Cate Blanchett : une actrice aussi exigeante que glamour

Une actrice aussi exigeante que glamour : c'est ce que met en avant le site officiel du Festival (Festival-cannes.com), en présentant la carrière de Cate Blanchett.

"Au cinéma, toujours sous la direction de grands réalisateurs", note le Festival, "elle alterne films indépendants et grosses productions en figurant au générique de tout ce qui compte dans le cinéma anglo-saxon contemporain : dans la trilogie du Seigneur des anneaux de Peter Jackson, dans L’Étrange histoire de Benjamin Button de David Fincher, dans Babel d’Alejandro González Iñárritu, La Vie Aquatique de Wes Anderson, The Good German de Steven Soderbergh, Coffee and Cigarettes de Jim Jarmusch. Liste non-exhaustive à laquelle il faut ajouter Steven Spielberg, Terrence Malick, Sally Potter, Ridley Scott, Woody Allen et Todd Haynes.

Lorsqu’elle s’absente du grand écran, c’est pour rejoindre les scènes des théâtres du monde entier. Elle a codirigé avec Andrew Upton la Compagnie théâtrale de Sydney entre 2008 et 2013 et reçu plusieurs prix sur les planches de New York, Washington, Londres, Paris (elle y a joué Les Bonnes de Jean Genêt avec Isabelle Huppert, Présidente du Jury en 2009) ainsi que Sydney, bien sûr, où elle avait démarré dans Un Tramway nommé Désir produit par Liv Ulmann.

En 2012, elle est faite Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en France par le ministre de la Culture, et se voit remettre en Australie la Médaille du Centenaire pour son importante contribution à l’art. En 2015 elle reçoit le Lifetime Achievement Award de l’Académie australienne et, en 2017, elle devient Compagnon de l’ordre de l’Australie. Quand elle retourne au cinéma, elle reçoit en 2014 l’Oscar de la meilleure actrice pour Blue Jasmine de Woody Allen.

Cette récompense succédait à celle qui lui fut attribuée en 2004 : Oscar du meilleur second rôle féminin pour Aviator de Martin Scorsese où elle campait une inoubliable Katharine Hepburn – c’est ainsi la première fois qu’une actrice gagne un Oscar en jouant une actrice… qui gagna aussi un Oscar. Cate Blanchett fut également nommée pour sa performance dans Carol de Todd Haynes, qu’elle a coproduit et qui fut présenté en Compétition à Cannes en 2015.

A noter qu’en 2008, elle fut aussi nommée pour deux Oscars, meilleure actrice pour Elizabeth the Golden Age de Shekhar Kapur (avec qui elle avait travaillé dix ans plus tôt dans Elizabeth) et meilleur second rôle pour I’m not There de Todd Haynes (pour lequel elle remporta le prix de la meilleure actrice à la Mostra de Venise), ce qui fait d’elle l’une des cinq artistes dans l’histoire de l’Académie à avoir été nommée la même année dans ces deux catégories.

Récemment, Cate Blanchett est apparue dans la superproduction Marvel Thor : Ragnarok, et sera bientôt à l’affiche d’Ocean’s 8, premier volet d’une saga entièrement féminine produite par Warner qui sortira en juin 2018. Cette année, on la verra aussi dans Where’d you go Bernadette, adaptation très attendue du roman de Maria Semple par Richard Linklater et dans celle de The House With a Clock in its Walls par Eli Roth. Cate Blanchett est également Ambassadrice de bonne volonté pour le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR), où elle défend leur cause à travers le monde.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011