ShareThis

Get In The Ring : et les vainqueurs sont ExactCure et Eventiko

Chez les "poids légers", ExactCure avec Fabien Astic (un "jumeau numérique" pour suivre vos traitements médicaux) et chez les "poids moyens" Eventiko avec Anne-Marie Randria (plate-forme e-commerce pour séminaires et meetings) ont remporté la 4ème édition de Get In The Ring France qu'organisait BA 06 à AzurArena Antibes. Le prix du public est revenu à O'Sol d'Idriss Sisaï (générateurs solaires autonomes).

Et les vainqueurs sont ExactCure avec Fabien Astic, pour les poids légers et Eventiko, avec Anne-Marie Randria (Randriamanandraitsiory plus précisément) pour les poids moyens (sur la photo ci-dessus @DR). Ils ont gagné aux points, mercredi soir, sur le ring de l'AzurArena à Antibes, la 4ème édition de Get In The Ring France, édition organisée cette année par le Business Accélérateur régional, BA 06. Les deux start-up azuréennes remportent ainsi leurs billets pour la Global Competition qui se tiendra en mai 2018 et dont le lieu n’a pas encore été dévoilé par l’organisation internationale de Get In the Ring présente pour l’occasion mercredi soir à Antibes. A noter qu'avec Anne-Marie Randria, il s'agira la première femme à participer à la Global Compétition depuis la création de Get In The Ring en 2012 ! Un événement dans l'événement.

Toute une journée de préparation avec le show final

Au total 30 start-up avaient été sélectionnées par BA 06 pour cette compétition iconoclaste (des créateurs d'entreprises innovantes qui s'affrontent sur un ring, devant un parterre d'investisseurs, dans des battles où les rounds à gants de boxe sont remplacés par des séquences de pitchs affutés). La majorité des startups présentes était française avec deux parisiennes dont une de Station F, ainsi qu'une société du Luxembourg, une de Chypre, deux d’Inde et une de Mauritanie. Deux catégories aussi étaient représentées avec 13 participants dans les "lightweight" (poids légers avec une valorisation de l’entreprise inférieure à 500 k€) et 17 dans les "middleweight" (poids moyens pour une valorisation entre 500 k€ et 2,5 M€).

L'occasion pour toutes ces jeunes pousses d'une journée intense de préparation. Elle commençait le matin un "Bootcamp Pitch Training" (on aime les anglicismes dans le monde des start-up) qui consistait dans un travail en groupe avec une dizaine de coaches pour s'entrainer à la formule de pitch en 5 rounds de 30 secondes. Les choses sérieuses, elles, étaient abordées dans l'après-midi à travers des rendez-vous individuels avec des représentants d'investisseurs, de donneurs d’ordres et d’experts de l’accompagnement (Sophia Business Angels, plateforme de crowdfunding Raizers, Banque Populaire Méditerranée, PACA Investissement, BNP Paribas, CCI Nice Côte d’Azur …). Des rendez-vous suivis d'un "Round" de sélection devant un jury expérimenté, pour retenir les startups les plus convaincantes, prêtes à monter sur le ring et participer à l’Award Show fu soir.

Un prix du public, par vote SMS, à O'Sol

Programmé à 18 heures, ouvert au public avec près de 150 personnes présentes, cet Award Show est le temps fort de chaque compétition Get In The Ring. Animé comme les années précédentes par le tonique Vincent Garnier, membre fondateur de BA06, les 8 startups sélectionnées "in fine" par le jury se sont affrontées sur le ring en 5 "rounds" de 30 secondes devant un jury de 7 investisseurs. Ce qui a donné lieu à quelques belles "battles" (Exactcure contre Linkaband, O’sol contre PlayOutside pour les poids légers, Attestis contre Intellicore, Eventiko contre Bring4You…).

Un troisième prix à l'issue de ces rencontres a aussi été remis : celui du public avec votes par SMS qui est revenu à O'Sol d'Idriss Sisaï (générateurs solaires autonomes et déployables facilement pour des événements/festivals et des situations d’urgence humanitaires). Ajoutons que toute la soirée a donné lieu sur #GITRBA06 à un pic de tweets concernant l'événement et ses lauréats...

Flash sur les deux lauréats 2017

Un mot aussi sur les deux lauréats, le but de l'opération étant aussi d'assurer une visibilité aux jeunes pousses les plus dynamiques. Exactcure (la société devrait être fondée avant la fin de l'année) se charge de créer votre jumeau digital. C'est une version numérique personnalisée de votre corps qui est ainsi projetée au travers d’une application mobile et d’un site web. Vous pouvez du même coup suivre en temps réel sur ce "jumeau virtuel" vos traitements médicaux, les interactions médicamenteuses, l’action d’un médicament à travers votre corps. Un produit et un concept qu'ExactCure présentera au prochain CES de Las Vegas (elle a été sélectionnée par la CCI Nice Côte d'Azur pour faire partie des douze start-up du 06 de la délégation régionale PACA qui participera au salon mondial de l'électronique grand public en janvier prochain).

Eventiko se place sur le terrain de l'événementiel. Elle crée et vend des produits et services dédiés à l’organisation de séminaires et meetings d’entreprises au travers d’une plateforme e-commerce. C'est le premier site européen proposant un catalogue en ligne de séminaires et meetings prêts à être utilisés ("ready to use"). En quelques clics, les entreprises peuvent effectuer leurs réservations et leurs paiements.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011