ShareThis

Grasse : les pionniers de l'économie de la fonctionnalité

Réunies au sein du Club Cap EF, à Grasse, onze entreprises de toutes tailles et secteurs, se sont engagées dans le passage à l'économie de la fonctionnalité, un nouveau modèle économique qui joue plus sur le service rendu que sur le produit, et met en avant les biens immatériels, la coopération et l'usage. Flash de Tournaire à Aréco en passant par Pignatta, Isovation, Casiris, Courrin, sur les premières mises en pratique de l'EF.

L'innovation n'est pas seulement technologique. Elle peut être aussi sociale, organisationnelle, liée à un nouveau concept de business, à un nouveau service jusqu’ici délaissé par les entreprises du secteur, à une nouvelle façon de s’adresser aux clients, à l’adaptation à un nouveau segment de clientèle, etc. L'économie de la fonctionnalité se trouve sur tous ces terrains. Elle touche, couvre, réunit l'ensemble de ces domaines : du social à l'organisationnel en passant par les nouveaux concepts de business.

Un changement de notre modèle économique

Car c'est notre modèle économique actuel qu'elle compte transformer en jouant sur d'autres logiques que le "plus" de production à tout prix. En portant un autre regard sur la façon de produire, en jouant sur le service rendu plus que sur le produit, sur l'usage plus que sur la possession d'un bien, sur l'immatériel plus que sur le matériel, elle ouvre sur une autre économie, plus collaborative, plus respectueuse de l'environnement, plus axée sur le développement durable. Une véritable rupture.

C'est dans ce passage vers l'économie de la fonctionnalité que onze entreprises du bassin de Grasse se sont engagées il y a un an sous la conduite d'un professeur de SKEMA Business School, Christophe Sempels, cofondateur de l’Institut Européen de l’EFC. Tournaire, Areco, Courrin, SIS Groupe, Casiris, Savimex, Albert Vieille, Pignatta, Isovation, Intermima et Naturbis se sont ainsi réunies au sein du Club CapEF qu'elles ont fondé à Grasse pour, ensemble, commencer à expérimenter concrètement une nouvelle façon de travailler et de produire des richesses. Une expérimentation qu'elles ont présentée la semaine dernière lors d'une conférence de presse dans les locaux de l'entreprise Tournaire à Grasse.

Les premières expérimentations

Philippe Carles, président d'isovation (emballages isothermes) : "nous ne parlons plus maintenant d'emballages isothermes, mais d'un "service isotherme". C’est-à-dire que pour la livraison de vaccins, d'insuline et autres produits nécessitant un contrôle thermique serré, nous ne vendons plus de produits, mais un service de livraison couvrant les besoins du client." Un service qui, assuré de bout en bout nécessite de trouver d'autres partenaires pour boucler la chaîne. D'où l'importance du collaboratif.

Pour Alex Pellegrino, de la société Pignatta spécialisée entre autres dans l'éclairage public, cela implique de nouveaux contrats avec les acheteurs publics. "Actuellement quand nous concourrons à un appel d'offres, nous proposons une obligation de moyens. Avec l'économie de la fonctionnalité, nous passons à une obligation de résultats. En clair, au lieu de vendre des ampoules, nous proposons de la qualité d'éclairage." Un autre aspect de l'EF.

Benoit Cuny, fondateur de Casiris, une société de services à la personne à Opio (entretien de la maison et du jardin) : "la transition vers l'économie de la fonctionnalité nous a obligé à repenser notre activité : est-ce que nous nous contentons de vendre des heures de ménage ou au contraire "une maison propre". Dit sous une autre forme, il ne s'agit plus de vendre simplement des moyens (les heures de ménages) mais un résultat (une maison propre et éventuellement d'autres services liés au fait que nous avons les clés de la maison et la confiance des propriétaires). A nous alors de nous organiser pour y parvenir."

Mieux comprendre des besoins pas exprimés des clients

Georges Ferrando, Président d’Albert Vieille (matières aromatiques) a travaillé sur un concept de fourniture d'odeurs pour améliorer le confort dans les hôpitaux ou maisons de retraite, Michel Gschwind, CEO d’Areco le spécialiste de la nébulisation, s'est lancé sur un service de nébulisation pour les produits frais plutôt que de simplement vendre les machines. "Le travail mené au sein du club nous a d'abord permis de prendre conscience des évolutions dans notre relation avec nos clients et dans la compréhension de besoins pas toujours exprimés et auxquels nous ne répondons pas," explique Luc Tournaire, président du Club Cap EF.

Pour Christophe Sempels, "l'économie de la fonctionnalité est une révolution mentale. Tous les codes connus sont à revoir. D'où le besoin d'un accompagnement". C'est ce qu'offre le Club CapEF avec un collectif qui met en place une dynamique entrepreneuriale. Une transition qui, si elle se fait, prendra du temps et en aucun cas ne peut-être brutale. Sur la Côte d'Azur en tout cas, les pionniers de l'économie de la fonctionnalité sont déjà sur la route.

Club Cap EF : la porte ouverte vers l'économie de la fonctionnalité

Le Club Cap EF est une association loi 1901 visant à promouvoir l’émergence de modèles économiques durables et innovants - en particulier ceux relevant de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération (EFC) -, dans les Alpes-Maritimes et le Var.

Il émerge au terme d’un premier dispositif mis en oeuvre par le Club des Entrepreneurs du Pays de Grasse. Il s’agit d’un accompagnement de 15 mois (septembre 2013 à décembre 2014) de onze entreprises dans leur trajectoire d’évolution vers l’EFC. Son ambition : accompagner une dynamique territoriale ambitieuse de diffusion de ces nouveaux modèles économiques durables auprès des entreprises, des collectivités territoriales et de tout acteur pouvant agir en support à cette dynamique.

Il s’inscrit dans un mouvement plus vaste de déploiement de l’économie de la fonctionnalité au niveau régional, national et européen. Le Club Cap EF est partenaire de l’Institut Européen de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération et entend agir en synergie forte avec les autres structures engagées dans des modèles économiques durables

Après la "Promo 1", un nouvel accompagnement collectif (max 12 entreprises "Promo 2") est prévu de septembre 2015 à juin 2016 avec 3 jours de formations, 12 ateliers collectifs et des ateliers individuels.

Un conseil d'administration et une équipe

Quant au conseil d’administration de Cap EF il est composé de :

  • Luc Tournaire, PDG de Tournaire et Président du Club Cap EF
  • Alex Pellegrino, Directeur Commercial de Pignatta et Secrétaire du Club Cap EF
  • Georges Ferrando, Président d’Albert Vieille et Trésorier du Club Cap EF
  • Michel Blasi, Dirigeant de Le Sis Groupe et Administrateur du Club Cap EF
  • Philippe Carles, Président d’Isovation et Administrateur du Club Cap EF
  • Benoit Cuny, Managing Director de Casiris et Administrateur du Club Cap EF
  • Gérard Gatt, Directeur Exécutif d’Albert Vieille et Administrateur du Club Cap EF
  • Michel Gschwind, CEO d’Areco et Administrateur du Club Cap EF

L’équipe est quant à elle composée de :

  • Jacques Pain, Directeur du Club Cap EF
  • Sylvie Sempels, Coordinatrice de projets
  • Sophie Radisse, permanente - chargée du développement
  • Christophe Sempels, Responsable Scientifique du Club Cap EF

Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011