ShareThis

La CCI se penche à nouveau sur l’urbanisme commercial

L’urbanisme commercial au cœur de l’Assemblée Générale de la CCI Nice Côte d’Azur. Rencontre avec Stéphane Grech, Président de la Commission Aménagement du Territoire et Urbanisme au sein de la CCI, qui est intervenu pour faire le point sur la mise en œuvre du scénario de rupture prônait par la Chambre de Commerce et e l’Industrie pour adapter de manière cohérente la stratégie d’aménagement commercial en adéquation avec les évolutions de la population du département et les nouveaux comportements des consommateurs.

Le projet d'implantation d'Ikea dans la Plaine du Var à Nice Saint-Isidore. 

Après avoir validé en octobre dernier sa politique en matière d’urbanisme commercial prônant un scénario de rupture, la CCI Nice Côte d’Azur s’est de nouveau penchée sur le sujet hier lors de son Assemblée Générale. Si déjà il y a six mois la CCI pointait du doigt le nombre excessif de projets commerciaux dans un département déjà fort pourvu dans ce domaine avec ses 1,5 millions de m2 de surfaces commerciales générant entre 14 et 15 milliards de Chiffre d’Affaires annuel, la situation a encore empiré de ce point de vue avec désormais 480 000 m2 de projets à l’horizon 2020 dont le nouveau projet d’implantation d’Ikea dans la Plaine du Var. Raison de plus pour la CCI de veiller à ce que les décideurs locaux adopte une stratégie d’aménagement commercial cohérente et fassent preuve de la plus grande sélectivité dans le choix des projets à venir. 

Un plan d’actions pour un scénario de rupture

Souhaitant être force de propositions dans ce domaine, elle a adopté hier une motion comportant 12 propositions et actions s’inscrivant dans la lignée du scénario de rupture qu’elle préconisait en octobre dernier pour mettre en œuvre une politique choisie et non subie. Outre la très grande sélectivité des projets, la CCI souhaite notamment anticiper tout projet par une desserte de transport adaptée, faciliter les opérations à tiroirs dans les périphéries de villes et mettre en œuvre un Small Business Act 06 afin que les entreprises locales et les fédérations de commerçants puissent bénéficier des retombées de la réalisation des projets commerciaux. Souhaitant plus convaincre qu’imposer, elle va engager un plan de promotion et de lobbying auprès des décideurs locaux et compte bien jouer un rôle actif dans le débat qui va s’engager lors de la campagne des élections municipales. Par ailleurs, elle veut aussi être un acteur de terrain pour favoriser l’implantation de commerces en pieds d’immeubles lors d’opérations de rénovation urbaine ou pour soutenir l’offre commerciale de proximité.  Un plan pour mieux adapter l’offre commerciale de la Côte d’Azur aux évolutions de population et aux nouveaux comportements des consommateurs.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011