ShareThis

Le 22ème prix Nice Baie des Anges à la Niçoise Barbara Israël

La Niçoise Barbara Israël, pour son roman "Saint Salopard" paru aux éditions Flammarion, recevra le 22ème prix Nice Baie des Anges. C'est elle que le jury a consacré dans la dernière ligne droite alors que huit romans restaient en lice. Barbara Israël, qui succède à Akli Tadjer, lauréat de l'an dernier avec son roman La Reine du Tango, recevra son prix des mains de Christian Estrosi, maire de Nice le vendredi 2 juin, lors de l’inauguration du 22ème Festival du Livre de Nice.

La romancière qui réalise également des films et des documentaires, s'est attachée à Maurice Sachs. Cet écrivain sulfureux, qui reste comme un des observateurs de la vie littéraire des années 20 et du Paris de l'occupation, est l'auteur de "Sabbat", "Chronique joyeuse et scandaleuse", "La Chasse à courre"...

Lettré, spirituel, fêtard et dissolu, Maurice Sachs parvient, au cours des années 20, à séduire bon nombre d’artistes. L’homme est pourtant un paradoxe vivant : juif et homosexuel, il se convertit deux fois, se marie et devient collabo ; écrivain dans l’âme, il s’interdit longtemps d’écrire.

Fin 1942, ayant épuisé l’ensemble de ses trafics et la patience de ses amis, il s’engage volontairement au STO et part pour Hambourg où il n’a aucun scrupule à proposer ses services à la Gestapo. Le 14 avril 1945, un S.S. l’abat d’une balle dans la nuque. Ce roman est une correspondance d’outre-tombe avec les grandes figures de sa vie et de son époque : Jean Cocteau, Coco Chanel, Max Jacob, Violette Leduc, André Gide…


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011