ShareThis

L'initiative de SKEMA pour booster l'entrepreneuriat étudiant

Déjà en pointe dans le domaine de l'entrepreneuriat étudiant avec son campus de Sophia Antipolis, SKEMA Business School lance la "Global Entrepreneurship Initiative". Deux axes sont privilégiés : "globalisation" avec des synergies entre ses six campus français, américain, chinois et brésilien; mutualisation des moyens et des actions sur le territoire azuréen avec l'UCA (Université Côte d'Azur). En charge de l'initiative, Michel Bernasconi, professeur à SKEMA et Vice-Président de l'UCA pour l’entrepreneuriat étudiant, présente le dispositif et ses ambitions.

Le cap que SKEMA Business School met sur l'entrepreneuriat n'est certes pas nouveau. La grande école de commerce installée à Sophia Antipolis était déjà en pointe dans ce domaine. Mais avec la Global Entrepreneurship Initiative qu'elle vient de lancer, deux nouveaux moteurs sont allumés. Le premier est celui de l'international avec une synergie renforcée entre les différents campus français (Sophia, Lille et Paris), américain, chinois et brésilien de SKEMA. Le second, au niveau du territoire azuréen, tient dans une mutualisation des moyens et des actions que permet aujourd'hui la nouvelle UCA, l'Université Côte d'Azur qui regroupe l'enseignement supérieur des Alpes-Maritimes et dont SKEMA est membre fondateur.

En charge de la Global Entrepreneurship Initiative, Michel Bernasconi, professeur à SKEMA bien connu dans l'écosystème azuréen des start-up, a d'ailleurs été nommé en juillet Vice-Président de l’Université Côte d’Azur pour l’entrepreneuriat étudiant. Une double appartenance qui va évidemment renforcer l’efficacité des actions. Il s'en explique.

"Penser l’innovation et la création d’entreprise à la fois au niveau global et au niveau local"

"Aujourd'hui, tout le monde en est convaincu : l’entrepreneuriat et l’innovation sont les moteurs du développement économique des nations et des territoires. Ces dimensions ont bien été intégrées dans les enseignements des universités et écoles du monde entier. Mais former au management ne suffit plus car il s'agit de faire évoluer les activités et les business modèles et de créer de nouvelles activités. La mission des écoles, et de SKEMA en particulier, est aussi de former des jeunes entrepreneurs capables de créer de nouvelles entreprises ambitieuses, ou des intrapreneurs qui puissent participer à la rénovation des entreprises existantes."

"C’est l’objet de la mission "Global Entrepreneurship Initiative". Elle vise non seulement à développer l’entrepreneuriat et l’innovation au sein de SKEMA, mais de le faire en s’appuyant sur ce qui assure le caractère unique de l'école : le multi-campus. Sa présence en France, en Chine, aux USA et au Brésil permet en effet de penser l’innovation et la création d’entreprise à la fois au niveau global et au niveau local."

"Au niveau global, poursuit Michel Bernasconi, le dispositif entrepreneurial en cours de déploiement permettra de s’assurer que d’ici deux ans, chaque étudiant de SKEMA disposera d’une sensibilisation ou d’une formation à l’entrepreneuriat quel que soit les programmes suivis et les campus qui les ont hébergés.  Des cours nouveaux ont été proposés dès cette rentrée de septembre. Ce dispositif global est décliné évidemment sur chacun des campus où l’école adapte la politique d’ensemble au contexte du territoire."

Le campus de Sophia au coeur du dispositif

Le campus de Sophia Antipolis sera quant à lui au cœur du dispositif de par son antériorité dans le domaine de l'entrepreneuriat étudiant. Il héberge le MSC Entrepreneurship & Innovation, anime l’inKubateur SKEMA et dispose d’une équipe reconnue en entrepreneuriat. Des partenariats forts avec des acteurs de l’incubation, à l'exemple du PEPITE Cré@tude PACA-Est dont SKEMA est membre fondateur ou du challenge Jeunes Pousses de Telecom Valley, ont déjà été noués pour faciliter la création d’entreprise par les étudiants. Autant d'actions qui seront renforcées à travers l'Université Côte d'Azur.

"Il s'agit maintenant de pousser les feux et de faire plus de choses en commun au niveau du territoire," souligne Michel Bernasconi. "Les efforts porteront sur l'amélioration du financement des dispositifs d'incubation et des projets avant l'amorçage, sur la mutualisation d'actions d'incitation et d'accompagnement vers l'entrepreneuriat (hackathons, challenges, animations, conférences…) offrant une visibilité à la dimension d'UCA. Au niveau de SKEMA, l’InKubateur sera renforcé et devra offrir la possibilité aux étudiants qui le souhaitent de préparer une création d’entreprise sur le campus de leur choix. "

C'est aussi une nouvelle étape qui est engagée pour SKEMA qui veut initier un mouvement majeur dans l’entrepreneuriat. "Les années qui viennent vont voir un renforcement du dispositif global et des activités locales. Ce double mouvement permet de former des étudiants capables de penser des projets de création d’entreprise au niveau global et d’agir ensuite au niveau local. SKEMA devrait devenir une référence dans ce domaine d’ici quelques années," conclut Michel Bernasconi.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011