ShareThis

MIPIM 2018 à Cannes : vers un monde dominé par les villes !

Le prochain MIPIM de Cannes, du 13 au 16 mars, s'intéressera à la formidable montée en puissance des villes qui, dans un monde globalisé, deviennent plus puissantes que certains Etats. Sur le thème de "Cartographier l'urbanité mondiale", l'immense salon international de l'immobilier s'interrogera ainsi sur la vie en ville en 2030/2050 et sur la manière dont cette évolution affectera les stratégies de l'industrie immobilière.

"Cartographier l’urbanité mondiale" : c'est l'ambition, ou tout au moins la thématique du prochain MIPIM 2018. Programmé du 13 au 16 mars à Cannes, l'immense salon international de l'immobilier (plus de 24.000 professionnels du monde entier attendus) a choisi de mettre à l’honneur la cartographie de l’urbanité mondiale. Pour sa 29ème édition, il proposera d'explorer l'avenir du vivre en ville et la manière dont cette évolution affectera les stratégies de l'industrie immobilière. Les enjeux ? Enormes. L’expansion des zones urbaines dessine une nouvelle cartographie mondiale, estiment les organisateurs de Reed MIDEM, et contribue à repositionner la ville - plutôt que le pays - comme puissance économique. (Photo ci-dessus @MIPIM)

Un défi démographique mondial… et urbain

Le programme de conférences du MIPIM explorera cette thématique autour de trois questions essentielles : comment vivrons-nous en ville en 2030/2050 ? Quelles seront les nouvelles règles d’investissement et de promotion immobilière dans un monde dominé par les villes ? Quelles seront les meilleures stratégies pour construire les villes du futur dans un monde globalisé ?

Le contexte est celui d'un défi démographique mondial qui appelle de nouveaux modèles urbains. Selon les Nations Unies, la population mondiale devrait atteindre 8,5 milliards de personnes en 2030 et 9,7 milliards en 2050. A l’horizon 2050, 60% de la population mondiale sera urbaine, avec une espérance de vie en hausse. Au cours des quinze prochaines années, 60% de la population sera qualifiée de classe moyenne, avec des revenus plus élevés mais aussi des attentes plus élevées, tandis que 91 % de la croissance de la consommation mondiale proviendra des citadins.

Pour les professionnels de l'immobilier, qu’ils soient publics ou privés, les enjeux majeurs seront de faire face à la croissance des citadins et de proposer des logements, des bureaux et des loisirs pour tous, tout en répondant aux nouvelles attentes de ces habitants en termes de services, de mobilité, d'infrastructures ou de durabilité.

Des villes plus puissantes que certains Etats

Aujourd’hui, les villes sont devenues des pôles économiques et démographiques au rayonnement mondial, surpassant parfois l’Etat auquel elles appartiennent. Elles détiennent plus des deux tiers du PIB mondial et, par exemple, le PIB de Londres équivaut à celui des Pays-Bas, 17ème économie mondiale, celui de New York est comparable à celui du Canada et Pékin à celui de la Suède.

Si le concept de ville-monde n’est pas nouveau, il est désormais au centre de tous les débats car cette nouvelle configuration révèle de nouveaux défis et opportunités pour les professionnels de l’immobilier : l’urbanisation grandissante de la population ; la densification des transports ;  le besoin de renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments, d’utiliser des matériaux plus durables sans oublier pour autant les contraintes économiques, politiques et financières liées à la mondialisation.

Souveraineté et connectivité des villes

Cette nouvelle souveraineté des villes est fortement liée à la montée en puissance de la connectivité globale permise par les nouvelles technologies et le développement des transports, et induisant un accroissement des flux financiers et des échanges internationaux, note ainsi Reed MIDEM. Dans ce contexte, le concept de glocalisation est plus actuel que jamais. Les professionnels doivent comprendre la dynamique des marchés locaux tout en tenant compte des règles plus larges de l’investissement immobilier international. Car malgré les connectivités globales, les marchés restent très différents à travers le monde et ces différences doivent être comprises et anticipées.

"Démographie, souveraineté, connectivité, durabilité … au MIPIM, la ville prend une nouvelle dimension", résume Ronan Vaspart, Directeur du MIPIM. "La clé d’un développement immobilier réussi se trouve dans le juste équilibre entre stratégies d’investissement international et opportunités locales. Le MIPIM 2018 apportera des éléments de réflexion pour appréhender les enjeux de l’urbanité et donnera un aperçu du futur de l’immobilier dans un monde urbanisé".

Voir la vidéo MIPIM 2018 : la vie urbaine en 2013 et 2050


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011