ShareThis

MIPIM de Cannes : la Métropole déroule son Eco-Vallée

"Du concret pour la croissance, l'innovation et l'emploi". Au Marché International des Professionnels de l'Immobilier qui se termine aujourd'hui, Christian Estrosi, président de la Métropole, a fait le bilan, devant le ministre de la Ville Julien Denormandie, des dix ans de Nice Eco-Vallée, de l'expansion du quartier international d'affaires Grand Arénas à la technopole urbaine Nice Méridia.

La Côte d'Azur n'est pas venue cette année les mains vides au MIPIM de Cannes. Sophia Antipolis, fort de son cinquantenaire, et la Métropole Nice Côte d'Azur qui fêtait, elle, les 10 ans de Nice Eco-Vallée, avaient de quoi montrer aux 27.000 professionnels du secteur de l'immobilier, des collectivités locales et gouvernements qui participaient à la 30ème édition du Marché International des Professionnels de l'Immobilier. Sophia a ainsi fait le show mercredi autour de son projet Ecotone, une "colline habitée" à l'entrée sud-est de la technopole. La Métropole était au rendez-vous hier jeudi avec le plein de programmes en cours et de projets déjà solidement ficelés. (Photo Métropole : Christian Estrosi et Julien Denormandie, ministre de la ville, lors de la présentation des projets niçois devant la grande maquette de Nice Eco-Vallée).

"Un modèle de Smart City et de croissance durable"

"Aujourd’hui, l’Eco-Vallée est un modèle de Smart City et de croissance durable. C’est du concret pour la croissance, l’innovation et l’emploi", a insisté en préambule Christian Estrosi. Face à la une grande maquette, le président de la Métropole a développé le bilan des 10 ans de Nice Eco-Vallée. "De l'expansion du quartier international d'affaires Grand Arénas à la technopole urbaine Nice Méridia, c'est déjà plus de 900 M€ d’investissements privés pour 64,4 M€ de fonds publics engagés."

Et d'évoquer la livraison des premiers aménagements et programmes immobiliers : ANIS, The Crown, le parking silo Car’Méléon, tandis qu'est en cours l'aménagement du quartier international d’affaires Grand Arénas. "Nice Eco-Vallée, c'est aussi de nouveaux bâtiments qui se construisent (Unity, Nouvel R et Connexio) avec un total de 32.000 m² bureaux, 2 hôtels et près de 3.000 emplois à la clé" a rappelé le président de la Métropole.

Cette nouvelle ville qui surgit à l'Ouest de Nice, se dessine à travers les bâtiments qui montent et les équipements structurants majeurs qui se préparent comme le pôle d’échanges multimodal à proximité de l’aéroport (Gare TER, Gare TGV, Gare Routière, Tramway) et le parc des expositions, dont le projet doit être prochainement présenté.

A terme, l'Eco-Vallée devrait  représenter 30.000 emplois durables et 30.000 logements

A Nice Méridia, la technopole urbaine qui mixte activité, logement et équipements publics, l’aménagement se poursuit également à marche forcée. Sept immeubles sont déjà livrés (pour 66.000 m² bâti, 330 logements, 1.700 emplois). La suite est en train. Seront livrés courant 2019 : Pléiade et Odyssée (logements), l’ilot Robini (logements et commerces), le Palazzo Méridia, immeuble de bureau en bois le plus haut de France, et l’IMREDD, pôle d’innovation. Autant de chantiers en cours ou prêts à démarrer qui ont pu être présentés à Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, en visite au MIPIM avec arrêt au stand de Nice Côte d'Azur.

Ce n'est pas fini. Grâce à la révision du protocole financier de l’Eco-Vallée jusqu’en 2032, quelque 64,4 M€ sont déjà financés sur le protocole 2012-2026 (1er protocole) et 26,1 M€ supplémentaires sont inscrit sur le protocole 2026-2032, ce qui porte le montant total des contributions publique à 90,5 M€. De ce fait, trois nouvelles opérations sont venus s'ajouter au programme général : Grand Méridia, Lingostière, Le Hameau de la Baronne. L'ensemble de l'engagement public devrait permettre de générer 3,5 milliards d'euros d’investissements privés d’ici 2032, tandis qu'à terme, l’Eco-Vallée devrait représenter 30.000 emplois durables et 30.000 logements.

Les deux nouveaux projets de la Métropole

Au MIPIM, Christian Estrosi a également présenté deux nouveaux projets de la Métropole Nice Côte d’Azur . Le premier, tient dans un pôle intergénérationnel au cœur de Nice Méridia dont l’objectif est d’accompagner les personnes âgées et développer le lien entre les différentes générations en les réunissant dans une même entité (un groupe scolaire maternelle et élémentaire, une crèche, un EPHAD et des services publics). Le second, c'est le lancement de la Marque Nice Côte d’Azur afin d’unir les acteurs du territoire et d’attirer des projets toujours plus innovants.

"Dans cet élan, une agence d’attractivité sera également lancée", a annoncé le président de la Métropole. Une "nouveauté". Son objectif : créer des synergies entre les différentes entités qui agissent aujourd’hui dans leurs domaines respectifs : Team Côte d’Azur, CCI, Région, Office du Tourisme Métropolitain, université, acteurs privés…


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011