ShareThis

Nice : avantages et obligations du "carnet de santé du logement"

Comment transformer les obligations qui figureront dans le Carnet numérique du logement en véritable service pour le professionnel immobilier, le propriétaire et l’occupant ? Cette question fait l'objet d'un débat organisé par la CCI Nice Côte d'Azur et la direction régionale d'EDF, demain mardi 28 mai à 18 heures dans les locaux de la CCI Nice Côte d'Azur. Axé sur les avantages et obligations que présente le Carnet Numérique du Logement, ce débat rassemblera les acteurs azuréens de l’acte de bâtir et de la filière énergie.

Outil imaginé en 2015 par la Loi de Transition Energétique, le "Carnet Numérique du Logement" est aussi appelé "Carnet numérique d’entretien et de suivi du logement". Il a été mis en œuvre pour "connaître l’état du logement et du bâtiment […] ainsi que le fonctionnement de leurs équipements, et accompagner l’amélioration progressive de leur performance environnementale". Il permet de disposer d’un outil digital contenant toutes les informations relatives au logement. Ce qui devrait être particulièrement utile pour les professionnels chargé de rénover ou améliorer la performance énergétique du logement ainsi que pour les habitants, qui restent en moyenne 7 ans dans leur habitat.

Ce "carnet de santé du logement" prend tout son sens pour assurer la traçabilité, la continuité et la transmission des informations. La date d’entrée en vigueur du carnet a été fixée au 1er janvier 2020 pour les logements neufs et au 1er janvier 2025 pour les logements existants.

A l'invitation de Jean-Pierre Savarino, président de la CCI Nice Côte d'Azur et Jacques-Thierry Monti, directeur régional d’EDF PACA le débat se tiendra en présence de Marc Raspor, président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de la Côte d'Azur et de la Corse; Laure Cardalous, président de la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics des Alpes-Maritimes; Hervé Vialonga, syndic de copropriété, administrateur de biens - Chambre FNAIM de l'immobilier des Alpes-Maritimes; Laurence Chrapaty, ingénieur conseil, SLK ingénierie - Club Smart Grids Côte d'Azur; Cathy Herbert, directrice Côte d'Azur Habitat et Elisabeth Khelfaoui, chef de projet Efficacité énergétique – EDF.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011