Nice : Chagall, d’une guerre à l’autre

Le Musée national Marc Chagall à Nice, qui fête cette année ses 40 ans d’existence, présente jusqu’au 20 mai l’exposition «Marc Chagall, d’une guerre l’autre » qui évoque la carrière de l’artiste de la Guerre de 14 jusqu’à l’après Seconde Guerre mondiale. A partir de plus de soixante dessins, gouaches et collages, l’exposition dévoile la part la plus intime de l’œuvre de Chagall en mettant volontairement l’accent sur les dessins qui donnent accès à une autre face du travail de l’artiste, souvent plus vif et plus léger que les œuvres achevées.

La maison grise, 1917 © Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou

Vernissage samedi au Musée national Marc Chagall à Nice de l’exposition intitulée Marc Chagall, d’une guerre l’autre qui ouvrira ses portes jusqu’au 20 mai. Une exposition qui évoque la carrière de l’artiste de la Guerre de 14 jusqu’à l’après Seconde Guerre mondiale. Une période durant laquelle se sont déroulées de véritables tragédies humaines que l’on retrouve dans les œuvres de Chagall qui rendent compte de l’évolution de son regard sur sa ville, sur le judaïsme et sur les guerres qui ont marqué durement sa génération, mais qui évoquent également sa vie d’homme. 

Ainsi, à son retour en Russie à Vitebsk en 1914 après un fructueux premier séjour à Paris, il affiche son bonheur avec des observations de sa ville natale et de sa famille. Elles deviennent ensuite, avec l’exil, en 1922-23, le support de réminiscences qui perdurent dans son travail jusqu’à la fin de sa vie. Les paysages de Vitebsk, les personnages typiques qui la peuple, le couple qu'il forme avec Bella, devenue son épouse en 1915, évoluent en archétypes répétés d’un paradis perdu qui devient, après la seconde guerre mondiale, un lieu de mémoire allégorique de toutes les pertes.

L’accent mis sur le dessin

Organisée en parallèle avec celle présentée actuellement à Paris au musée du Luxembourg Marc Chagall, passages entre guerre et paix, l’exposition niçoise propose au public plus de soixante dessins, gouaches et collages, provenant du musée national d’art moderne, Centre Georges Pompidou et d’une collection particulière. L’accent a été volontairement mis sur le dessin qui dévoile la part la plus intime de l’œuvre de Chagall. Qu’ils s’agissent d’annotations rapides, de formes, de figures et de paysages, ou bien d’esquisses pour des œuvres en gestation, ces dessins donnent accès à une autre face du travail de l’artiste, souvent plus vif et plus léger que les œuvres achevées. 

Des dessins qui sont également le témoignage de l’évolution de l’art de Chagall comme avec ces esquisses, au crayon ou à l’encre de chine, pour ses projets de toiles importantes réalisées au cours des années trente. Quelques dessins de la collection du musée évoquent également le renouveau, amorcée à son retour en France en 1948 après son exil américain, autour des œuvres religieuses où sont souvent évoquées les souffrances des juifs à travers leur histoire, ainsi qu’avec son projet de Message Biblique autour duquel s’est articulée la création du musée national Marc Chagall à Nice. Un musée qui, avec cette nouvelle exposition, permet au public d’approfondir sa connaissance de l’œuvre d’un artiste dont la singularité reste exemplaire.

Marc Chagall, d’une guerre l’autre – Musée National Marc Chagall – Avenue du Docteur Ménard – Nice. Du 23 février au 20 mai 2013.


Publier un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011