ShareThis

Nice Côte d'Azur, porte de France des Galileo Masters 2015

Nice Côte d'Azur est de nouveau la porte d'entrée France de l’European Satellite Navigation Competition, ce grand concours européen autour des applications satellitaires du futur Galileo, le GPS de l'Europe. La session de lancement s'est déroulée début avril à Sophia Antipolis et les inscriptions restent ouvertes jusqu'au 30 juin.

Top départ pour les Galileo Masters 2015. Les inscriptions à l’European Satellite Navigation Competition, ce grand concours européen autour des usages du futur GPS Galileo, sont ouvertes depuis le 1er avril. Il sera possible de s'inscrire jusqu'au 30 juin sur le site Web de l'ESNC (www.esnc.eu). Cette compétition s'adresse aux entreprises, entrepreneurs, instituts de recherche, universités et particuliers issus de 20 régions européennes. Il s'agit de distinguer les projets les plus innovants dans le domaine des applications satellitaires liées à la sécurité, aux transports Intelligents (ITS) et à la téléphonie mobile. Organisée par l’Allemagne avec des partenaires régionaux dans toute l’Europe, l’ESNC a réuni 9.200 participants depuis son lancement en 2004!

L'incubateur PACA-Est organisateur du challenge national

Ce concours qui intéresse d'autant plus notre territoire que la Côte d'Azur est sa porte d'entrée en France. Le département s'est investi dans ce concours dès le départ. Mais, après la création officielle en juin 2013 de l’incubateur ESA Business Incubation Centre (BIC) Sud France, (Aquitaine, Midi-Pyrénées et PACA), c’est Nice-Sophia Antipolis qui a été désignée dès l'an dernier comme l’unique porte d’entrée en France du concours régional Galileo Master. Pour la troisième année consécutive, c'est l’Incubateur PACA-Est (IPE) qui a été chargé d’organiser ce challenge national, en accord avec ses 7 partenaires de l’ESA BIC Sud France, parmi lesquels les pôles de compétitivité Aerospace Valley & Pegase, le CNES, et les autres incubateurs membres.

"Kick off" de l'édition 2015 à Sophia

Le "kick off" de l'édition 2015, a d'ailleurs eu lieu la semaine dernière chez ACRI, à Sophia Antipolis à l'occasion d'une journée organisée par le Pôle Pégase, le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et Eurisy dans le cadre du groupe de travail "applications spatiales" du Comité Etienne Romano du Pôle Pégase et de la Communauté de Compétences Techniques "applications spatiales" du CNES. Un point a ainsi été fait sur les apports des nouvelles technologies spatiales pour la compétitivité des filières industrielles en Région PACA (géolocalisation, observation de la terre, télécommunications…).

Se sont retrouvés des acteurs de la surveillance environnementale, de la gestion des risques, des études et services maritimes et côtiers, des services d’information géographique, des bases de données POI et big-data, des services sur terminaux mobiles et autres produits logiciel, télécommunications globales, logistique, mobilité et ubiquité… Autant dire que les applications spatiales touchent de multiples secteurs et activités.

Les prix et récompenses

Les lauréats des Galileo Masters 2015 ne manqueront pas de recevoir prix et récompenses. Rappelons que plusieurs start-up azuréennes ont été primées les années précédentes comme VU Log (lauréat 2005), Robocortex (lauréat 2010), Quake-up (lauréat 2011), Whoog (lauréat 2012), ou encore Instant System (lauréat 2013). Cette année, l’incubateur PACA-Est et ses 7 partenaires de la région "Sud France" (Midi-Pyrénées, Aquitaine et PACA) offriront aux trois meilleurs projets :

  • 12 mois d’accompagnement en incubation avec possibilité d’hébergement de 1 à 3 personnes au sein d’une des 3 régions Sud France (soit un montant équivalent à 20 000 €)
  • 12 mois d’adhésion gratuite pour une PME au sein d’un des pôles de compétitivité
  • La mise en relation avec des réseaux de business angels et partenaires industriels
  • Un coaching personnalisé assuré par un responsable d’incubateur
  • Un chèque de 5.000 € offert aux lauréats les mieux classés par zone géographique remis par l’Autorité Locale de chaque région (si les trois lauréats sont issus de la même région, seul le mieux classé se verra décerner le prix).

Le lauréat régional pourra aussi candidater au sein de l’ESA BIC Sud France et ainsi intégrer au choix l’un des 5 incubateurs-membre, afin de bénéficier des avantages supplémentaires suivants :

  • 24 mois d’accompagnement en incubation avec possibilité d’hébergement de 1 à 3 personnes (à Nice-Sophia Antipolis, Toulouse, Biarritz ou Bordeaux)
  •  Une subvention de 50 000 € combinée avec un prêt potentiel de 50 000 €
  •  80 heures d’assistance et d’expertise technique offertes par le CNES

Calendrier de la compétition 2015

  • 1er avril-30 juin: Inscriptions sur le site http://www.esnc.eu
  • Juillet-août : Désignation des 3 premiers lauréats régionaux par un jury d’experts présidé
  • Septembre : Désignation du Galileo Master 2015 & des prix spéciaux à Munich
  • Octobre : Cérémonie de remise des prix

Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011