ShareThis

Nice : le Festival Sport et Santé annulé pour intempéries judiciaires

L'association EP2S "Education Physique Sport et Santé, qui organisait ce week-end au palais des Expositions le premier Festival Festival Sport et Santé Eric Favre, a été contrainte d'annuler in extremis la manifestation : hier soir, jeudi, son principal sponsor, Eric Favre, était interpellé avec plusieurs dirigeants du groupe dans une affaire de trafic d'anabolisants. Sacré tache pour un festival qui vantait les bienfaits du sport !

La première édition du Festival Sport et Santé Eric Favre, prévue ce week-end au Palais des Expositions de Nice, n'aura pas lieu. Et pour cause : son principal organisateur et sponsor, Eric Fabre a été mis en examen hier soir jeudi, ainsi que le Pdg, Hubert Jaricot, dans une affaire de trafic d’anabolisants, tandis que des interpellations ont eu lieu dans le Rhône, où se trouve le siège de la société, mais aussi en région parisienne, à Nice, à Bordeaux, à Mulhouse, en Belgique et au Luxembourg. Et évidemment, un trafic d'anabolisants pour un festival mettant en avant les bienfaits du sport, cela fait tache. Une sacrée tache.

Une annulation annoncée hier soir, juste avant minuit

Aussi, l'association EP2S "Education Physique Sport et Santé" qui organisait la manifestation a été contrainte d'annuler in extremis. C'est dans un communiqué qui nous a été adressé par mail hier soir à 23h45, que nous est annoncée l'annulation. "L’association EP2S "Education Physique Sport et Santé" organisatrice du Festival Sport et Santé Eric Favre aui devait se dérouler les 13 et 14 avril à Nice, a pris la difficile décision d’annuler la manifestation."

"En effet, l’information de l’ouverture d’une procédure judiciaire à l’encontre de notre principal soutien et partenaire, ne nous permet pas de continuer à organiser l’événement, en adéquation avec les principes et valeurs qui ont conduit à la création de notre association, et dans de sereines conditions."

"Nous présentons nos excuses les plus sincères à toutes les équipes, acteurs de terrain, aux partenaires, aux associations locales et sportives, aux athlètes, aux bénévoles, aux prestataires ainsi qu’à la Ville de Nice pour cet important bouleversement, involontaire et brutal".

Ce qui est reproché à Eric Fabre

Ce qui est reproché à Eric Fabre ? On en trouve le détail dans le quotidien régional lyonnais. "Le Progrès" a publié hier soir un article sur "un coup de théâtre dans le milieu du culturisme". "Eric Favre, le très médiatique patron aux gros bras des laboratoires Les Trois Chênes, a été mis en examen jeudi soir, ainsi que Hubert Jaricot, le Président directeur général (PDG), dans une affaire de trafic d’anabolisants", peut-on lire sur Leprogres.fr. "Parmi les autres mis en examen -huit au total-, figurent les deux fils d'Eric Favre, des salariés de l'entreprise et des clients." Eric Favre a par ailleurs été placé en détention provisoire.

Selon les informations publiées, "l'affaire remonte à septembre 2016, quand les douanes de l’aéroport de Roissy interceptent un colis contenant des produits anabolisants en provenance de Thaïlande destinés à un individu domicilié dans le Rhône". L'enquête qui commence mène alors au Laboratoire Les Trois Chènes et se poursuit aujourd'hui avec le coup de filet lancé deux jours avant ce premier festival Sport Santé qu'il sponsorise.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011