ShareThis

Nice : le futur campus d'apprentissage se dévoile !

Un esprit méditerranéen très affirmé avec des jardins cachés, des bâtiments blancs, des ouvertures sur le sud, le tout allié à une mixité de vie savamment organisée pour habiter, apprendre, entreprendre dans un même lieu : c'est le futur campus d'apprentissage de la CCI Nice Côte d'Azur qu'a présenté l'architecte Corinne Vezzoni, lauréate du concours avec Jean-Philippe Cabane. Premières formations attendues à la rentrée 2020.

Comme tous les grands projets, il a mis du temps à éclore, le Campus d'Apprentissage, planté au cœur de Nice Meridia, la technopole urbaine de Nice Eco Vallée. La CCI Nice Côte d'Azur avait lancé le projet en 2012. Mais ce n'est que depuis hier qu'il est possible de le visualiser et de le faire entrer dans une réalité plus concrète. Sa présentation par les architectes lauréats, Jean-Philippe Cabane et Corinne Vezzoni & Associés au palais consulaire de Nice tenait lieu aussi de l'événement. Et c'est devant Georges-François Leclerc, préfet des Alpes-Maritimes, et de nombreux élus dont Christian Estrosi, président de la Métrople et Charles-Ange Ginésy, président du Département que Jean-Pierre Savarino, président de la CCI Nice Côte d'Azur rappela le challenge et les enjeux de ce Campus qui représente un investissement majeur, à la hauteur de 84 M€.

Le grand moment de ce lancement restait bien entendu, visuels à l'appui, la présentation des bâtiments de ce futur campus par Corinne Vezzoni. Pour se fixer les idées, voici quelques visuels réalisés par le cabinet d'architecture. Quant au planning de l'opération, il vise l'obtention du Permis de construire fin 2018 pour des travaux menés de 2019 à 2021 avec une entrée par étape des apprenants à partir de septembre 2020.

Côté avenue Simone Veil

L'ensemble se décompose en deux grands volumes sur l'avenue Simone Veil, l'artère principale de desserte du quartier et dans laquelle circulera le tramway. Un signal "vertical" majeur annonce l'échelle du projet et son entrée principale. Un volume horizontal unitaire viendra conforter le front urbain de l’avenue.

Cette façade, comme l'ensemble du projet architectural, vient s'intégrer dans le nouveau quartier Nice Méridia (il devrait s'associer harmonieusement à l'architecture du "macrolot" à proximité, autre projet phare du secteur qui doit être dévoilé jeudi 17 janvier à Paris).

A noter que le choix a été fait d'une forte identité méditerranéenne, avec une couleur blanche dominante et un matériau unique (béton clair -Ductal) pour des façades, toutes semblables mais toutes différentes, permettant une identification globale

Côté voie interne au quartier

A l’inverse, sur la voirie interne au quartier, quatre volumes d’échelle moins importante permettent une présence urbaine plus diversifiée. Des bâtiments plus petits avec une ouverture sur le sud.

Côté jardins intérieurs

Comment se construire des espaces intérieurs avec des jardins pas forcément visibles de l'extérieur ? C'est la question que s'est posée Corinne Vezzoni, pour qui ces jardins cachés sont vraiment propres à la Méditerranée. Installés sur les toits des immeubles et disposés en restanques, ces jardins, pour leur irrigation, jouent la circulation de l'eau de haut en bas. Sur la photo on aperçoit l'un de ces jardins intérieurs sur lequel ouvrent les ateliers de formation automobile.

Alpes-Maritimes : le nouvel âge de la formation est annoncé

En résumé, ce campus dont les premières formations devraient être accueillies à la rentrée 2020, recouvre 24.000 m2 de locaux dont 15.000 réservés à la formation et le reste pour des solutions intégrées de logements. Il pourra accueillir quelque 2.000 alternants chaque année, du CAP au diplôme d'ingénieur, mais disposera également d'espaces création d'entreprise, orientation, développement des filières stratégiques, co-working… ainsi que d'un complexe sportif et d'un espace de restauration. L'offre d'hébergement tient quant à elle dans 100 studios pour les séjours des alternants, 47 logements familiaux de T2 au T4, le tout assorti de 201 places de stationnement. De plus, pour l'hébergement des apprentis la résidence étudiante Sky Vallée se trouve à proximité.

Pour Jean-Pierre Savarino, ce campus va ouvrir une nouvelle page dans le département. Il permettra de doubler le nombre d'apprentis et de passer de 1.000 à 2.000. Quant aux formations proposées, une partie seront celles que la CCI a déjà développées et qui seront installées dans les nouveaux bâiments. Mais la plus large place sera accordée aux nouveaux métiers dans des domaines comme ceux de la mobilité, de la pharmacie-santé, du commerce, des services à la personne, de la sûreté-sécurité et d'autres filières d'avenir.

Des formations qu'il s'agira de mettre en œuvre et de dimensionner pour répondre aux besoins des entreprises et des acteurs de l'économie azuréenne. Le campus d'autre part se veut exemplaire, installé en milieu urbain et donc vivant 7 jours sur 7, animé, avec des bâtiments écologiques dont l'esprit et l'architecture viennent s'intégrer en plein dans l'éco-vallée.

Autant de caractères d'excellence et d'enjeux qu'a évoqués Christian Estrosi qui, plutôt que de campus d'apprentissage, préfère parler d'université des métiers, en parallèle avec l'université tout court. Pour le président de la Métropole et ancien ministre de l'industrie, ce campus va permettre de mieux réaliser le tournant industriel dans lequel s'est engagé le territoire avec une industrie en pleine transition numérique. C'est un élément fort à côté de l'IMREDD (Institut Méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement Durable), dont la première pierre sera prochainement posée.

Président du Département, Charles Anges Ginésy a parlé de la volonté de faire de ce campus une vitrine de l'apprentissage européen. Quant au préfet, Georges-François Leclerc, il a porté l'accent sur la "transition démographique", soulignant que dans les 10 ans qui viennent toute une génération partirait à la retraite et qu'il était impératif, pour que la France reste une puissance industrielle de premier plan, que soit assurée la transmission des savoir-faire. L'objet même du campus d'apprentissage.

Le lancement du campus de l'apprentissage dans les locaux de la CCI Nice Côte d'Azur a été fait en présence des représentants du département,, de l'éducation et du monde économique (Photo @WebTimeMedias)


Un projet beton, assurement !

Est-ce pour les formations en BTP ?

Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011