ShareThis

Nice : les administrations fiscales européennes face à la crise

La 15ème Assemblée Générale de l'IOTA (Intra-European Organisation of Tax Administrations) qui avait débuté hier jeudi à Nice à l’Hôtel Boscolo Plaza se termine aujourd'hui vendredi 8 juillet. Plus de 160 délégués ont participé à cette réunion et aux différentes tables rondes organisées sur des thèmes traitant de la politique fiscale, du civisme du monde professionnel et des attentes des contribuables sur la qualité de service. Tous les pays membres (44 pays dont les 27 de l'Union Européenne) sont représentés ainsi que les grandes organisations internationales comme l'Union Européenne, l'Organisation pour la Coopération et le Développement Economique, la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International, des fiscalistes et des chercheurs.

Cette assemblée générale a été marquée par le nouveau contexte dessiné par une crise économique et financière globale. Les administrations fiscales, et parmi elles la Direction Générale des finances publiques, ont dû évoluer pour faire face à des attentes plus importantes en matière de recouvrement, de renforcement du civisme, de relations améliorées et plus transparentes avec les contribuables, d'offre de services plus efficace et d'intensification des actions contre la fraude fiscale.

Cette démarche spécifique à chaque pays a été complétée par une extension de la coopération internationale visant à améliorer l'échange d'informations, de connaissances et d'expériences et en réalisant des études de benchmark nationales et internationales. Autant de sujets qui ont été au cœur de cette 15ème assemblée générale de l'IOTA organisée principalement autour de quatre tables rondes et 16 présentations.

Y participaient Philippe Parini, directeur général des Finances Publiques, Jean-Michel Drevet, préfet des Alpes-Maritimes, Jean-Marc Fenet, président de l'IOTA, directeur adjoint des Finances Publiques chargé de la fiscalité, Svein Ragnard Christensen, directeur général de l'administration fiscale norvégienne, futur président de l'IOTA pour la période 2011-2012, Marek Welenczyk, secrétaire général de l'IOTA, Bernard Peiclier, directeur départemental des Finances Publiques des Alpes-Maritimes, etc


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011