ShareThis

Reprise de startup-show le 4 octobre avec NRFLab

Myriam Massei est ingénieur en électronique et chef d’entreprise. Elle a lancé, en 2010 avec Olivier Fargant, NRFLab, une jeune pousse du secteur de la microélectronique à Sophia Antipolis avec une expertise en radiofréquences. Elle sera l'invitée de Startup-show.com, jeudi 4 octobre de 11h30 à 12 heures.

Myriam Massei dans son bureau du WTC2 à Sophia Antipolis. Avec Olivier Fargant, qui travaillait comme elle chez Wipro à Sophia, elle a créé NRFLab quand le groupe indien a décidé de se retirer de la technopole.

Lauréate du trophée SAME 2011, Myriam Massei sera l’invitée de startup-show, aux côtés de Jacques-Olivier Piednoir, président de SAME (Sophia Antipolis Microelectronics) et de Pierre Bricaud, directeur opérationnel de la plate-forme CIM Paca,  jeudi  4 octobre. Au lendemain du Forum annuel SAME 2012 ils répondront en direct aux questions des internautes, de 11h30 à 12 heures sur www.startup-show.com. Le tchat vidéo, qui portera plus particulièrement sur le thème : "comment favoriser et soutenir l'émergence de start-up dans le secteur de la microélectronique sur la Côte d'Azur", sera animé par la journaliste Christiane Navas.

Les start-up se font rares en micro-électronique à Sophia Antipolis. NRFLab fait exception. Ingénieur avec des compétences en radiofréquences, Myriam Massei, intégrée dans les équipes de WIPRO, ne s’était pas vraiment posé la question de créer sa propre entreprise. Lorsque le groupe indien a décidé de fermer son site à Sophia Antipolis, en 2009, elle a choisi de ne pas laisser tomber un client pour lequel elle effectuait des tests sur les composants électroniques RF, c’est ainsi qu’est née NRFLab avec la complicité d’un autre ancien de Wipro, Olivier Fargant.

"Nous avons eu la chance, dans le cadre du plan de sauvegarde des emplois, de bénéficier de tout un accompagnement, dont une formation à SKEMA pour la partie gestion et management" explique Myriam. Le bouche à oreille auprès des entreprises de Sophia Antipolis, leur a permis de diversifier une clientèle à qui ils proposent le test des composants et systèmes RF, le débogage des prototypes et leur caractérisation avant le passage en production. 

La valeur n’attend le nombre des années, et l’expertise de NRFLab a été reconnue, dès 2011, avec l’award décerné lors du concours des start-up, organisé lors du Forum de la microélectronique que l’association SAME (Sophia Antipolis Microelectroics) organise chaque début octobre à Sophia Antipolis. 

En 2012, NRFLab a franchi une nouvelle étape en mettant au point, grâce aux outils mutualisés de CIM Paca, une plate-forme de tests pour les tags et lecteurs RFID  en partenariat avec le Centre National de référence RFID.

La jeune pousse prépare sa première levée de fonds pour lancer la commercialisation de sa plate-forme.

Christiane Navas

Pierre Bricaud (à gauche) et Jacques-Olivier Piednoir, les deux représentants de l'association SAME, participeront au Startup-show de jeudi 4 octobre.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011