ShareThis

Right Vision quitte Sophia pour Mouans-Sartoux

L'une des plus prometteuses start-up sophipolitaines s'installe dans des locaux de 3.000 m2 sur la Zone de l'Argile et prépare un nouveau tour de table américain à plus de 200 millions de francs.



Inutile de chercher l'équipe de Right Vision ce lundi matin 18 septembre à Sophia Antipolis : l'une des plus prometteuses start-up de la technopole a déménagé au cours du week-end. Le 'leader européen des serveurs Internet Appliances', ces 'boites noires' permettant de rendre facile l'usage d'Internet pour les PME-PMI ou pour les ISP (fournisseurs d'accès Internet), s'est installé à Mouans-Sartoux, dans la Zone de l'Argile. Non que l'entreprise, arrivée en février sur Sophia ait eu l'envie de quitter le parc scientifique.

Tout simplement, elle est actuellement en très fort développement et n'a pu trouver sur place les surfaces de bureaux qu'elle recherchait. D'où son départ pour Mouans Sartoux, dans les locaux d'une ancienne imprimerie où la start-up s'installe sur 1.500 m2 avec la possibilité, l'an prochain de 1.500 m2 supplémentaires…

Soixante personnes dans 350 m2

Le problème de Right Vision est simple. La société a été créée en octobre 1999 à Paris, par Jean-Claude Carles et Alexandre Krivine, successivement aux commandes de l’ISP Skyworld puis du Département Internet de Cegetel. Elle est arrivée à Buropolis à Sophia Antipolis, en fin janvier 2000. Au départ, une quinzaine de personnes dans 150 m2. Mais l'équipe a très vite grandi. La surface disponible a pu être poussée à 350 m2. Mais, sur Buropolis, il n'y avait plus de possibilité de s'agrandir.

Car entretemps, Right Vision avait poussé comme un champignon. Trois levées de fonds successives avait apporté le financement nécessaire au développement : 60 millions de francs au total auxquels s'ajoutait un prêt de l'ANVAR de 4,9 millions de francs. L'un des plus gros apports que l'ANVAR, prenant en compte la qualité du projet, ait réalisé.

Lancement de l'Eye-box, le premier produit visant le marché des PME-PMI, mise en place cet été des filiales allemande (Munich) et britannique (Londres), préparation d'une installation sur le Bénelux et la Scandinavie, puis l'an prochain sur l'Italie (Milan) et l'Espagne (Madrid) : Right Vision a connu un développement fulgurant. Et comptait près de 60 personnes entassées dans les 350 m2 de Sophia (une vingtaine de personnes supplémentaires se trouvent, elles, dans les filiales).

En prévision, 350 personnes dans deux ans

D'où l'impérieuse nécessité de trouver des locaux permettant de faire face à cette croissance. D'autant plus que le décollage se poursuit. Right Vision lance en octobre sur le marché son produit pour les professionnels de l'Internet, Eye Box Pro (voir le communiqué). La start-up a aussi engagé un nouveau et quatrième tour de table avec des investisseurs américains. Une levée de fond très importante qui devrait dépasser les 200 millions de francs.

Right Vision, suivant son plan de marche, vise une centaine de personnes en fin d'année et se projette sur un effectif de 350 personnes dans les deux ans. Avec à la clé des recrutements pour l'ensemble des fonctions de l'entreprise : ressources humaines, contrôle de gestion, services marketing, etc.

Dommage que Sophia Antipolis n'ai pu présenter une offre immobilière permettant ce développement. Mais merci à Mouans-Sartoux d'avoir été en mesure d'accueillir ces champions de la croissance et d'éviter ainsi qu'ils ne quittent la Côte d'Azur…


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011