ShareThis

Sophia : ETSI concentre ses efforts sur l’IPv6

Première réunion à Sophia pour le groupe de spécification industriel IP6. Créé pour permettre une meilleure intégration et le déploiement de l’IPv6 il est chargé d'aider les parties prenantes à adopter l’IPv6 et à anticiper l’épuisement des adresses IPv4. Groupes ciblés en priorité : les gouvernements, les entreprises, les services d’urgence et de sécurité publique, les opérateurs de télécommunication et le secteur de l’éducation.

L'ETSI à Sophia Antipolis, le père du GSM, se concentre aujourd'hui sur l'IPV6 (Internet Protocol version 6). Ainsi, le nouveau groupe de spécification industriel (Industry Specification Group-ISG) IP6 de l’ETSI, créé pour permettre une meilleure intégration et le déploiement  de l’IPv6, a tenu sa première réunion les 22 et 23 avril à l’ETSI Sophia. L’IPv6 a été développé pour répondre à l’épuisement des adresses IPV4 et pour ouvrir la voie à de nouveaux services Internet tout en bénéficiant d’une sécurité accrue. Le nouveau groupe de spécification de l’ETSI se concentrera sur les différents scénarios et cas d’utilisation ainsi que les meilleures pratiques pour favoriser l’intégration et le déploiement de l’IPv6 auprès de publics variés.

Les pistes de travail du nouveau groupe de spécification industriel

Les premiers groupes ciblés comprennent les gouvernements, les entreprises, les services d’urgence et de sécurité publique, les opérateurs de télécommunication et le secteur de l’éducation. L’utilisation de l’IPv6 pour les nouvelles technologies fera aussi partie des pistes de travail, et notamment l’Internet des Objets, le Machine to Machine, la virtuelisation des réseaux (SDN/NFV), le Cloud et les réseaux intelligents. L’ISG IP6 se focalisera sur l’intégration du protocole IPv6 dans la 5G, la nouvelle génération de télécommunications mobiles, sur le réseau dans son ensemble et sur le spectre complet des technologies sans fil.

Lors de cette première réunion, Latif Ladid a été élu président du groupe. Il est actuellement président du Forum IPv6 et chercheur associé auprès de l’Université du Luxembourg. Mme Yanick Pouffary et Patrick Wetterwald, respectivement de chez Hewlett-Packard et Cisco Systems, ont été élus vice-présidents.

Quand l'IPv6 devient une nécessité

“L’objectif de l’ISG IP6 est de garantir la croissance d’Internet et de s’assurer que tous les continents bénéficieront d’une connexion, qu’il s’agisse de l’Afrique, de l’Amérique Latine ou de l’Asie, dans un contexte où le nombre d’adresses IPv4 est épuisé," déclare Luis Jorge Romero, Directeur Général de l’ETSI. “Quelques-uns des plus grands opérateurs de télécommunication ont déjà intégré ce protocole. Avec l’Internet des Objets et le nombre croissants d’objets connectés dans le monde, l’IPv6 devient une nécessité.”

L’adoption à grande échelle de l’IPv6 prend du temps mais les nouveaux services internet contribuent au déploiement de l’IPv6 et, si la tendance actuelle se poursuit, nous devrions atteindre 50% de pénétration en 2017. L’IPv6 utilise une longueur d’adresses de 128 bits, soit une possibilité de 2128 adresses, ou encore 7,9×1028 fois plus d’adresses que l’IPv4. Ce nombre devrait être largement suffisant pour l’avenir à long terme.

L’IPv6 offre de nombreux autres avantages et des fonctionnalités supplémentaires par rapport à l’IPv4, tels qu’un processus de routage simplifié, une meilleure qualité de services, un niveau de sécurité accru et une mobilité au niveau de l’IP. Mais il doit répondre à la demande et anticiper l’expansion exponentielle d’internet dans le monde entier sans créer de scission numérique et en fournissant à tous, entreprises comme particuliers, le nombre d’adresses IP dont ils ont besoin.

La participation au Groupe Industriel de Spécification (ISG) IP6 est ouverte à tous les membres de l’ETSI et aux organismes non-membres de l’ETSI après signature du contrat ISG.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011