ShareThis

Sophia : le fondateur de Santiane investit l'immobilier d'entreprise

Fondateur à Nice de la "success story" Santiane, start-up qu'il a revendue en 2015, Christophe Courtin s'est lancé depuis à fond dans l'immobilier d'entreprise de la technopole avec un concept qui séduit : la rénovation et la montée en gamme de l'existant. Sans défrichement, ni déboisement. A la tête déjà de 21.000 m2 de plancher remis dans le circuit, il s'attaque aujourd'hui avec "Centrium" à la restructuration du "Village d'entreprises" au rond-point des Bouillides : 13.500 m2 à réhabiliter en plusieurs phases et 600 parkings.

Cette fois, c'est à un gros morceau que s'attaque Courtin Real Estate (CRE) à Sophia Antipolis. Avec Centrium, un ensemble de plus de 13.500 m2 de bureaux, commerces et activités en 4 immeubles et parkings (600 places), situés sur le rond-point des Bouillides à l'entrée nord-ouest de la technopole, ce nouveau venu dans l'immobilier d'entreprise frappe fort. Et il frappe d'autant plus fort qu'il le fait sur un concept que beaucoup de Sophipolitains et particulièrement ceux du collectif MySophiaAntipolis appellent de leur vœux : plutôt que de couper des arbres et grignoter la forêt pour construire, il s'est attaqué à la rénovation, à la remise aux normes et à la montée en gamme des bâtiments existants qui ont vieilli, ne trouvent plus preneurs et risquent de se transformer en friches tertiaires. (Photo : DR. Une vue du Centrium après restructuration du Village d'entreprises)

De Santiane à Courtin Real Estate

C'est ce chemin qu'a choisi Christophe Courtin, le fondateur de CRE. Ceux qui suivent l'actualité high tech se souviendront de lui, mais dans un tout autre domaine que l'immobilier. Christophe Courtin est celui qui, en 2006, a lancé la "fusée" Santiane à Nice. Cette start-up est devenue en moins de dix ans leader du conseil en assurances. Fulgurant. Une société qu'il a revendue en 2015 à BlackFin Capital Partners pour un prix confortable (Santiane avait réalisé un CA de 42 M€ en 2014). Depuis, à l'image des "serial entrepreneurs" à succès de la Silicon Valley, il s'est repositionné sur deux activités : l'investissement dans les start-ups à travers le fonds Courtin Investment (8 M€ investis en 37 société depuis) et l'immobilier d'entreprise avec CRE.

Spécialisé dans l’acquisition, la transformation et la location d’actifs immobiliers tertiaires, Courtin Real Estate a de l'ambition et comme pour Santiane, avance très vite. CRE a déjà acquis et transformé à ce jour 21.000 m² d’actifs immobiliers répartis sur Paris et Sophia-Antipolis. Son objectif est d’atteindre 60.000 m² environ d’ici 2023, en majorité sur la technopole.

Après "Nova Sophia" la reconfiguration du Village d'entreprises

Sur le terrain sophipolitain, après une première réalisation qui a permis de rénover entièrement et de commercialiser en moins de 12 mois l’ensemble immobilier Tetra - Petra - Le Galion devenu “Nova Sophia” (SII, une des sociétés de services informatique emblématiques de la technopole y a inauguré récemment ses nouveaux locaux sur 1.600 m2, Regus y a installé un centre d'affaires), le groupe CRE se lance ainsi dans une nouvelle réalisation ambitieuse. Elle a pour objet de reconfigurer un des sites "historiques" de la technopole: le Village d’entreprises dans le quartier des Bouillides.

Dans ce "village", on y trouve notamment Fitlane, le restaurant Sun City qui a eu ses heures de gloire, le restaurant Interentreprises de Thales, etc. Mais l'ensemble des bâtiment a beaucoup vieilli. CRE a donc négocié avec tous les partenaires et occupants pour rénover ici, démolir là et construire un nouveau complexe immobilier. Il sera composé, répartis en 4 bâtiments, de 13.500 m² de surface (des mètres carrés supplémentaires par rapport à l'existant ont pu être obtenus à travers le PLU) et 600 parkings.

La toute dernière acquisition, conclue dans cette optique en septembre 2018 auprès du groupe ADDUCTOR porte sur un ensemble de bureaux et de locaux d’activités obsolescents d’une surface de 5.355 m2 sur un terrain de 17.500 m2. Le projet porte sur la rénovation complète d’un des deux bâtiments existants et la démolition puis la reconstruction de l’autre.

Un programme en plusieurs phases avec les premières livraisons fin 2020

Ce projet a été confié à l’architecte Jean Philippe Cabane du cabinet ABC Architectes, qui a créé un programme dans un cadre architectural résolument contemporain et offrira des espaces de travail flexibles et polyvalents. Un programme qui s’inscrit dans les nouvelles tendances de l'immobilier tertiaire, privilégiant les tiers-lieux, les espaces de co-working et les locaux partagés.

Les plateaux largement ouverts sur le paysage environnant, bénéficieront de grandes terrasses aux étages, de patios et de grands espaces de détente végétalisés en rez-de-chaussée. L'emprise totale de la construction, après aménagement ,devrait être sensiblement identique à celle occupée par les bâtiments existants et le programme ne nécessitera aucun défrichement, déboisement ou abattage d'arbres est-il précisé.

Contrairement à beaucoup de promoteurs d'immobilier d'entreprise CRE n'attendra pas les 50% de réservations fermes avant de se lancer. Ayant recueilli de nombreuses marques d’intérêt de la part de groupe internationaux, grandes entreprises et de PME high tech, il envisage de lancer le chantier dans le courant du deuxième semestre 2019 pour être en mesure de livrer les différents bâtiments par étapes successives à partir du 4ème trimestre 2020. Comme pour Santiane, l'effet vitesse !


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011