ShareThis

Sophia : les entreprises du numérique en quête de développeurs

Desserrer les contraintes sur le recrutement d'ingénieurs extra-communautaires comme la loi l'autorise pour les métiers en tension : c'est ce que demandent les chefs d'entreprises azuréens du secteur IT. Une demande qui sera au cœur de la réunion organisée demain matin mardi, 9 heures au Business Pole avec le préfet des Alpes-Maritimes et les services de la Préfecture suite au gel des entrées observé depuis cet été. Comme ce fut le cas en l'an 2000, les entreprises azuréennes du numérique se trouvent en effet aujourd'hui confrontés à une véritable pénurie de développeurs qualifiés.

Pour Telecom Valley, l'association du numérique, un bon de millier de postes de développeurs ne sont pas pourvus sur la technopole. Ce problème de pénurie de talents dans le monde digital étant le même dans les autres pays de la Communauté Européenne, les entreprises azuréennes font aussi appel à des informaticiens venant de pays extra-communautaires dont notamment la Tunisie où l'Inde.

Mais cette soupape de sécurité s'est fermée en juillet, le préfet des Alpes-Maritimes ayant bloqué les arrivées extra-communautaires tant que la totalité des salariés d'Intel, licenciés suite au départ de Sophia du géant américain du processeur, n'auront pas retrouvé du travail. Pour le seul mois d'août, période la plus calme de l'année, une cinquantaine de demandes sont ainsi restées en attente. D'où l'angoisse des chefs d'entreprise de ne pas pouvoir répondre aux demandes de leurs clients, faute de personnel qualifié en nombre suffisant.

Pour les dirigeants d'entreprises, les profils recherchés n'ont rien à voir avec les salariés d'Intel qui n'ont pas encore retrouvé un emploi. Ils sont une soixantaine mais presque exclusivement des électroniciens, les informaticiens ayant eux pratiquement tous retrouvé un poste. D"où leur demande : que soit appliquée pour l'informatique la règle des métiers en tension qui permettrait d'intégrer des talents venant de pays extra-communautaires. Tout le débat de demain matin.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011