ShareThis

Sophia : l'étonnant observatoire de la campagne présidentielle

Grace aux outils logométriques et au deep learning, des chercheurs azuréens des Laboratoires Bases Corpus, Langage (BCL) et du Laboratoire Informatique, Signal, Systèmes de Sophia Antipolis (I3S) ont créé un Observatoire de la campagne présidentielle en temps réel. Sur un site web dédié, il vous donne les mots les plus employés par les candidats, leurs phrases clés, leurs verbes phares, leurs mots emblématiques, et bien d'autres choses. A tester.

Si vous suivez la campagne de l'élection présidentielle, ainsi que les différents débats télévisés, cet Observatoire de la campagne électorale 2017 vous sera peut être utile pour y voir plus clair dans les discours politiques des candidats. Il a été réalisé par des chercheurs azuréens des Laboratoires Bases Corpus, Langage (BCL) et du Laboratoire Informatique, Signal, Systèmes de Sophia Antipolis (I3S). Grace aux outils logométriques et au deep learning, ces discours sont passés quotidiennement au crible de manière ludique par une machine spécialement programmée.

Cette plate-forme web est une première réalisation grand public du projet financé Political discourse learning de l’Académie 5 de l’IDEX JEDI d’université Côte d’Azur. Elle a été réalisée grâce à la collaboration des chercheurs de BCL et I3S sous la direction de Damon Mayaffre et Laurent Vanni, avec la collaboration de Camille Bouzereau, Mélanie Ducoffe, Magali Guaresi, Frédéric Precioso. Une participation de la communauté est également attendue via twitter @MesureDiscours avec ce hashtag : #MesureDuDiscours

Concrètement, l'ensemble des discours de cinq "gros" candidats est fourni à la machine à qui l'on dit à chaque fois de qui il provient. La machine apprend et sait ensuit reconnaitre ce qui caractérise le discours de tel candidat, une fréquence de mots, des verbes phares, des phrases clés, des mots emblématiques. Ainsi, ce qui revient le plus souvent, pour Emmanuel Macron c'est le mot "renouvellement"; pour Jean-Luc Mélenchon, "humain"; pour Benoît Hamon, "mixité"; pour François Fillon"famille"  et pour Marine Le Pen "peuple".

Des mots qui d'ailleurs, selon les candidats n'ont pas forcément le même sens ni la même signification. Ainsi par exemple le mot peuple chez Jean-Luc Mélanchon ou Marine Le Pen. Pour les chercheurs il semble vouloir essentiellement signifier insoumission pour le candidat de La France Insoumise, alors qu'il s'agirait plus de souveraineté nationale dans la bouche de la candidate frontiste.

Sur le site, tout un chacun peut ainsi gérer l’extraction des phrases clés, des mots clés, le traitement des thématiques via les co-occurrences, l’étude de la distribution quantitative des unités linguistiques entre les candidats et la reconnaissance de l'identité des discours. On peut savoir qui utile le plus tel mot (jeunes, précarité, vieillesse, logement, impôt), trouver les coocurrences des mots les plus utilisés et les thèmes qui lui sont associés.


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011