ShareThis

Sophia : Persée de Mines ParisTech inaugure une plateforme plasma

Acteur majeur à Sophia dans le domaine de la transition énergétique, le Centre Persée de MINES ParisTech travaille depuis de nombreuses années sur un procédé plasma de rupture de “Décarbonation directe de gaz naturel par Plasma pour la co-production d’hydrogène et de noirs de carbone”. Il s’agit de technologies propres de dépollution et de développement durable. Ces recherches, menées en collaboration avec la société américaine MONOLITH Materials, prennent aujourd'hui une nouvelle dimension dans le cadre d'un important renforcement du partenariat de recherche et développement.

Cela se traduira demain mercredi par l'inauguration de la plateforme plasma sur le site sophipolitain de l'Ecole des Mines de Paris. La cérémonie inaugurale aura lieu à partir de 10 heures et sera présidée par Pete Johnson, cofondateur et CTO de MONOLITH Materials, Vincent Laflèche, Directeur de MINES ParisTech et Yannick Vimont, Directeur de la recherche, et Patricia Renaud, Directrice d'ARMINES. Au programme également de cette matinée inaugurale, une keynote de Gilles Flamant, directeur scientifique du Labex Solstice (Laboratoire CNRS PROMES) sur le thème "Procédés haute température plasma et solaire, contribution à la transition énergétique".

Le Centre PERSEE est basé à Sophia Antipolis. Il est l'un des 18 Centres de recherche de MINES ParisTech et l’un des 4 Centres du Département Energétique et Procédés de l’Ecole. Son activité est concentrée sur les nouvelles technologies de l’énergie et les énergies renouvelables, autour de 3 thématiques structurantes : "Matériaux et composants pour l’énergie", "Procédés et technologies durables de conversion et stockage d'énergie" et "Energies Renouvelables et Systèmes Electriques Intelligents" (ERSEI).


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011