ShareThis

Sophia : Teach on Mars, Option Way et Beepeers font Open space commun

Une belle histoire sophipolitaine. Teach on Mars, Option Way et Beepeers, trois start-up qui sortaient en même temps de la pépinière du Business Pôle ont choisi de poursuivre ensemble l'aventure en louant un grand plateau de 1.400 m2 au Val des Crêtes et en aménageant un vaste open space. Il vient d'être inauguré.

C'est une belle histoire comme à Sophia Antipolis on aime à les entendre. Teach on Mars, Option Way et Beepeers, trois start-up qui sortaient en même temps de la pépinière du Business Pôle, ont choisi de poursuivre l'aventure ensemble dans la technopole en louant collectivement un grand local au Val des Crêtes, tout près des locaux de la CASA et d'Air France. C'est ce nouvel pole de start-ups qui a été inauguré vendredi soir en présence de la communauté sophipolitaine et des élus (le ruban a été coupé par Jean Leonetti, président de la CASA, le sénateur Marc Daunis et, venu en ami, Philippe Pradal, premier adjoint de Nice).

Des locaux trop grands pour une seule société

Les trois jeunes pousses avaient pris leur essor dans la pépinière et se devaient de quitter le nid. Chacune cherchait de son côté quand Vincent Desnot, le fondateur de Teach on Mars, fut avisé par le Business Pôle que de grands locaux (un plateau de 1.400 m2) se trouvait depuis quelque temps à la location, pas très loin de là.  C'était au printemps de cette année.

"Je suis allé voir et j'ai été tout de suite conquis", explique Vincent Desnot. "Certes, il fallait tout réaménager et rénover, mais j'ai tout de suite eu l'idée qu'il était possible de faire quelque chose d'exceptionnel dans cet espace. Il y avait du volume avec un grand open space et une belle hauteur sous plafond. Seul problème : les locaux étaient trop grand pour moi tout seul." Vincent Desnot en parla à Mathieu Chauvin d'Option Way, qui était prêt de signer un bail de son côté et à Alain Prette de Beepeers qui continuaient lui de chercher.

Rendez-vous sur les lieux et, après avoir analysé les possibilités qu'offrait cet espace et la façon dont chacun pouvait s'installer, ce fut banco. Teach on Mars (40 salariés), Option Way (15 personnes) et Beepeers (une dizaine) décidèrent de s'installer au Val des Crêtes dans des locaux occupés il y a une vingtaine d'années par Thales Microsonic. Une décision prise ultra rapidement.

Un vaste open space avec un tiers de la surface réservé à des espaces communs

"Nous avons commencé à nous installer en juin et il n'y avait encore rien. Même pas la connexion Internet", raconte Vincent Desnot. "Nous avons fait construire une cuisine, une grande salle de détente et les trois sociétés ont aménagé chacune leur espace". Au total, 700 m2 pour Teach on Mars, 200 m2 pour Option Way et une centaine de mètres carrés pour Beepeers, le reste, soit près d'un tiers, étant réservé à des espaces communs pour la convivialité. Le choix a été fait aussi de ne pratiquement pas cloisonner et de garder le grand open space qui avait séduit au départ.

Grand admirateur de Tintin, Vincent Desnot pour Teach on Mars a choisi presque naturellement pour la décoration de son espace, le thème de "On a marché sur la lune" avec au beau milieu du plateau une grande fusée rouge et blanche. Plus en douceur Option Way a retenu du mobilier en bois et pour ajouter une note tonique quelques gros ballons de fitness. Beepeers a regroupé son équipe sur un plateau légèrement plus en hauteur mais là aussi avec vue sur les bureaux des autres start-ups.

Il y a une vie après la pépinière...

Pour les trois sociétés, l'occasion de poursuivre ensemble le décollage. Teach on Mars, déjà leader en France de la formation sur mobile, lance un challenge pour 2018 : attaquer le marché international de la formation en commençant par l'Europe (trois personnes sont en recrutement pour l'export). Option Way, qui commercialise un astucieux système d'options d'achat de billets d'avion pour obtenir le meilleur prix au moment du départ, va continuer sa R&D et son internationalisation dans un cadre qui lui va bien. La société se place en effet dans le mouvement de l'"entreprise libérée" avec une grande liberté pour les collaborateurs, peu de hiérarchie, et un mode de décision très collaboratif.

Quant à Beepeers (création de communautés sur mobile pour l'événementiel) forte d'un nouveau partenariat avec Deezer engagé cet été, la start-up compte poursuivre sa montée dans l'événementiel, son élargissement dans le monde des entreprises et son extension, au-delà du smartphone, dans l'univers du web. A trois au Val des Crêtes, ils se sentent plus fort pour monter et bien montrer qu'il y a une vie, une belle vie, après la pépinière. Un nom au nouvel espace commun? Vincent Desnot, se hasarde à lancer "Born to fly". Mais là, rien n'est arrêté.

De gauche à droite : Alain Prette (Beepeers), Vincent Desnot (Teach on Mars) et Mathieu Chauvin (Option Way)


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011