ShareThis

TAS Group ouvre un second datacenter à Sophia Antipolis

Le groupe informatique italien, spécialisé dans l'accompagnement des entreprises et notamment de la banque, dans la transformation digitale ouvre un deuxième datacenter dans la technopole, doublant ainsi sa surface d’hébergement et multipliant par 4 le nombre de baies (225) et le nombre de serveurs physiques (10.000) qu'il peut accueillir.

TAS Group a annoncé l'ouverture d'un second datacenter en France, à Sophia Antipolis, pour répondre au rôle de plus en plus important de ce type d'équipement dans la transformation numérique des entreprises. Groupe informatique international, dont le siège est en Italie, à Rome, TAS Group s'est positionné justement comme un acteur qui accompagne ses clients, notamment dans la banque, pour leur transformation digitale. Il exploite déjà un Datacenter à Sophia Antipolis depuis 20 ans : 200 m2 au World Trade Center, route des Crêtes, installation qu'il a modernisée au fil des années pour offrir à ce jour un taux de disponibilité de 99,9% des serveurs hébergés.

Le nouveau datacenter est installé traverse des Brucs, à environ 1 km de l'implantation actuelle. Il est abrité dans un bâtiment de haute qualité qui appartient à la société CPCP Telecom, une des principales entreprises des Alpes-Maritimes, elle-même spécialisée dans les télécommunications et les infrastructures sensibles. TAS double ainsi sa surface d’hébergement et, du fait de la rationalisation et de la modernisation de l’espace, multiplie par 4 le nombre de baies (225) et le nombre de serveurs physiques (10.000) qu'il peut accueillir.

Les deux datacenters, l’ancien et le nouveau, sont connectés entre eux par une fibre privée en réseau local qui permet d’héberger les serveurs des clients sur l’un ou l’autre site sans avoir à reconfigurer quoi que ce soit. Grâce à la redondance de tous ses équipements, le nouveau datacenter est étiqueté "Tier 4", le niveau le plus élevé, selon le référentiel de l’Uptime Institute, un organisme de certification américain.

Le nouveau Datacenter est organisé en différents espaces. L’espace principal, en rez-de-chaussée, est réservé aux baies (armoires) qui accueillent les serveurs et les unités de stockage des données. Trois phases ont été prévues : l’espace est partagé en 3 modules qui seront mis en service progressivement pour atteindre le total de 225 baies et 10.000 serveurs hébergés.

Plusieurs espaces additionnels de services sont conçus pour stocker temporairement le matériel est livré, préparer l’intégration des équipements dans les baies et pour accéder aux équipements des opérateurs de réseau et fournisseurs d’accès internet. Les bureaux du personnel du site sont à l’étage supérieur, précise TAS Group, qui, avec ce nouvel équipement a montré qu'il tenait à jouer la carte Sophia Antipolis, première technopole d’Europe.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011