ShareThis

Thales Alenia Space : comment faire pousser des plantes dans l'espace

Comment assurer la production d'aliments dans l'espace pour permettre des séjours plus longs ou des missions d'exploration ? C'est tout l'enjeu du projet international EDEN ISS pour lequel le constructeur cannois de satellites est chargé des tests et du suivi d'une des deux serres implantées en Antarctique et qui est actuellement en cours d'acheminement. Comme dans le film "Seul sur Mars", la survie de l'homme dans l'espace passe par la maîtrise de la culture dans des milieux totalement hors normes.

Une des clés de l'aventure spatiale tient dans le développement de technologies pour la production et la régénération des ressources vitales, afin d'assurer la durabilité de la vie au cours des missions d'exploration. Thales Alenia Space, dont le siège est à Cannes, a déjà su capitaliser sur son expertise pour jouer un rôle important dans la Station Spatiale Internationale. Le groupe a notamment contribué à plus de la moitié de la production des modules pressurisés et de transport, et a supporté un large éventail d'expériences scientifiques pour l’exploration spatiale du futur.

Développer des systèmes et technologies "prêts pour le vol spatial"

Dans le même domaine, Thales Alenia Space avec son partenaire italien Telespazio participe au projet international EDEN ISS destiné à fournir de la nourriture à l’homme dans l'espace. Un projet qui franchit actuellement une étape avec l'acheminement vers la station Neumayer III en Antarctique de l’unité d’analyse mobile (Mobile Test Facility -MTF). Destinée à la production de nourriture et de ressources dans un environnement clôt, et élément du projet EDEN ISS, cette unité sera utilisée pour analyser la culture des végétaux dans des conditions extrêmes, en support au développement de systèmes et de technologies "prêts pour le vol spatial" et relatifs à la croissance contrôlée des plantes dans l'espace et dans la Station Spatiale Internationale.

Développée par le consortium EDEN ISS, dirigé par l’Agence Spatiale Allemande (DLR), à Brême, l’unité d’analyse mobile comprend deux conteneurs d'expédition subdivisés en trois sections distinctes. Elle sera exploitée par un membre de l'équipage, qui mettra l’accent prioritairement sur la surveillance et les opérations à distance.

la "Démonstration au Sol des Technologies de Culture Végétale et de l'Exploitation dans l'Espace"

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (anciennement Finmeccanica, 33%), est responsable de la conception, du développement, des tests de laboratoire et du suivi de l'une des deux serres testées en Antarctique : la RUCOLA (Rack-like Unit for Consistent On-orbit Leafy crops Availability), dédiée aux essais dans l’ISS en microgravité. Leonardo contribue également au projet Eden ISS à travers sa société conjointe Telespazio, qui est en charge de de définir et de tester les procédures opérationnelles pendant la phase de déploiement en Antarctique.

Cette phase fait suite à une démonstration au sol des technologies de culture de plantes pour la production alimentaire dans l'espace et fait également appel à l'expérience de Telespazio dans la gestion des opérations spatiales depuis le sol. De plus, Telespazio est en charge du système de surveillance de la santé des végétaux, qui va acquérir des images haute définition des plantes. Ces images seront ensuite envoyées à des experts en agronomie et en pathologie végétale afin de pouvoir veiller à distance sur leur santé tout au long du processus de croissance.

Financé par le programme Horizon 2020 de l'Union européenne, le projet EDEN ISS se concentre ainsi sur la "Démonstration au Sol des Technologies de Culture Végétale et de l'Exploitation dans l'Espace" et sur l’amélioration de ces technologies. Le but ultime est d’assurer la production d’aliments dans la Station Spatiale Internationale, mais également dans les futurs véhicules d'exploration spatiale et les avant-postes planétaires. Tout l'enjeu de la survie des hommes dans l'espace et l’exploration de nouveaux mondes qui pourraient être un jour une base de vie pour l'humanité. 


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011