ShareThis

Thales Alenia Space embarque dans le projet Space Rider

Le constructeur cannois de satellites annonce aujourd'hui la signature avec l'ESA (Agence Spatiale Européenne) d'un contrat préliminaire de développement pour Space Rider, le système de transport réutilisable Européen de nouvelle génération dédié à l’orbite basse. Cette plateforme orbitale autonome, sera capable de rester deux mois en orbite et de regagner la terre après une rentrée atmosphérique en toute sécurité. L'aller-retour pour l'espace !

Thales Alenia Space rentre dans la nouvelle aventure de Space Rider, le système de transport réutilisable Européen de nouvelle génération dédié à l’orbite basse et conçu pour être lancé par le nouveau lanceur Vega C. C'est ce qui a été annoncé aujourd'hui à travers la signature avec l’Agence Spatiale Européenne d'un contrat préliminaire de développement pour Space Rider, le successeur du démonstrateur de rentrée atmosphérique IXV, contrat qui couvre l’ingénierie et le développement préliminaire du système de transport automatisé et réutilisable (photo Crédit ESA).

L’objectif de Space Rider est de fournir à l’Europe un système de transport spatial entièrement autonome, abordable, indépendant et réutilisable pour des missions non habitées et un accès "aller-retour" routinier à l’orbite basse. Il sera utilisé pour transporter une variété de charges utiles sur différentes altitudes et inclinaisons en orbite basse.

Disposant d’un profil d’hypersustentateur ("lifting body"), Space Rider est conçu comme une plateforme orbitale autonome, capable de rester deux mois en orbite, et de regagner la terre après une rentrée atmosphérique en toute sécurité. Il pourra être récupéré accompagné de sa charge utile, reconfiguré et réutilisé pour un maximum de 6 missions. Il allie les caractéristiques d’un système spatial conçu à la fois pour des expériences scientifiques en orbite basse et pour le guidage hors atmosphère et l’atterrissage automatique, incluant des expériences sur la microgravité, des validations en orbite, des tests de technologiques liées à la science et à l’exploration, ainsi que la récupération de charges utiles sur Terre pour analyse et nouveaux essais.

Space Rider est le successeur de l’IXV (Intermediate eXperimental Vehicle) de l’ESA qui a accompli le 11 février 2015 un vol suborbital parfait avec un retour dans l’atmosphère suivi d’un amerrissage. A la tête d’un consortium d’entreprises européennes, de centres de recherche et d’universités, Thales Alenia Space est responsable du développement du module de rentrée atmosphérique dérivé de l’IXV. Co-contractant avec TAS, ELV (European Launch Vehicle) est responsable du développement du module de service, dérivé de l’étage supérieur du lanceur VEGA-C, AVUM (Attitude and Vernier Upper Module).

Les partenaires de ce nouveau programme tirent profit du savoir-faire acquis pour IXV, programme fortement soutenu par l’Agence Spatiale Italienne (ASI). "La mission Space Rider représente pour l’Europe une avancée majeure dans la feuille de route de notre véhicule de rentrée atmosphérique", a déclaré Donato Amoroso, le PDG de Thales Alenia Space Italie. "Le véhicule sera réutilisable, ouvrant la voie à des applications de plus en plus exigeantes, incluant des étages réutilisables, des vols point à point, des avions spatiaux et même du tourisme spatial. Le contrat signé aujourd’hui confirme le rôle majeur de Thales Alenia Space dans le domaine de la rentrée atmosphérique associée aux capacités des plateformes spatiales automnes réutilisables". 


Post new comment

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011