ShareThis

Train des Pignes : appel à un médiateur

Depuis un mois, la ligne ferrovière Nice-Digne est fermée pour cause de grève. Le syndicat mixte a fait appel à l'Etat pour la nomination d'un conciliateur et l'ouverture de nouvelles négociations.



Un mois de grève et pour l'instant aucun espoir en vue de règlement du conflit social qui oppose les 120 cheminots CGT et la CFTA, filiale de Vivendi qui exploite cette ligne ferrovière Nice-Digne. Les négociations sur la mise en place de la RTT (Réduction du Temps de Travail) ont joué un rôle de détonnateur dans un contexte social il est vrai déjà explosif (une grève de 40 jours avait déjà éclaté l'an dernier et, en février, à l'annonce d'un plan de modernisation de la ligne, une grève de 12 jours avait été engagée).

Cette fois, la situation s'est d'autant plus dégradée que la CFTA a engagé une procédure de licenciement à l'encontre de 14 cheminots accusés d'avoir mis le feu à la voie le 5 septembre dernier. Le Tribunal de Grande Instance de Nice doit d'ailleurs rendre lundi une décision sur un référé introduit à ce sujet par la CFTA. Une première démarche de conciliation entre les deux parties ayant échoué la semaine dernière, un appel a été lancé par le syndicat mixte, concessionnaire des Chemins de fer de Provence, auprès du ministre des Transports, Jean-Claude Gayssot afin qu'il nomme un médiateur.

En arrière-plan de ce bras de fer tout l'avenir de cette ligne ferrovière à la fois 'touristique' et nécessaire au désenclavement du haut-pays. Le Train des Pignes, menacé depuis longtemps de mourir faute de rentabilité, est lourdement déficitaire. Le syndicat mixte concessionnaire des Chemins de fer de Provence doit combler chaque année un déficit de l'ordre de 20 millions de francs. Plus de la moitié du budget d'exploitation d'une ligne qui comptabilise 300.000 passagers par an (soit près de 70 F de subvention par passager). Tandis que des investissements lourds sont nécessaires pour rénover un matériel vieillissant et entretenir les voies. Ce nouveau conflit, qui bloque le petit train des Pignes, pourrait aussi être fatal…


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011