ShareThis

TV locale : Bolloré abandonne le projet Direct Azur de Nice à Toulon

Le groupe Bolloré va rendre la fréquence acquise auprès du CSA pour Direct Azur, une chaîne de télévision locale de Nice à Toulon faute d'avoir pu réunir le budget nécessaire. L'ouverture de cette TV locale, qui avait été programmée en fin d'année dernière avait été plusieurs fois repoussée avant que le gant ne soit jeté.

Elle devait ouvrir en fin d'année dernière, puis en début d'année 2011. Cet été, le projet de télévision locale Direct Azur de Toulon à Nice, lancé par le groupe Bolloré, avait été repoussé une nouvelle fois et envisagé pour la fin d'année. Un projet qui est maintenant abandonné. Le groupe a confirmé ce qu'avait annoncé hier le quotidien La Tribune : il est en discussion avec le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) pour rendre la fréquence qui lui avait été accordée en 2008 sur un projet de télévision de Nice à Toulon.

Sur ce créneau de TV locale, GHM (Groupe Hersant Média) s'était un moment positionné pour l'attribution de la fréquence mais s'était retiré en dernière ligne droite. "La rigueur budgétaire des collectivités locales rend difficilement envisageable le lancement de cette chaîne", a déclaré officiellement Bolloré pour expliquer son retrait. Il a ainsi été impossible de réunir un budget suffisant pour le lancement de la chaîne en dépit des nombreuses prises de contact sur le terrain. En abandonnant Direct Azur, le groupe met d'ailleurs fin à son aventure dans la télévision puisque, voilà quelques mois, il avait déjà vendu ses chaînes Direct 8 et Direct Star à Canal Plus.

Est-ce pour autant la fin de tout projet de TV locale sur la Côte d'Azur ? La Tribune évoque la piste Médias du Sud, "un des rares groupes qui croit encore aux chaînes de télévision locales". Son parcours a commencé par Télé Miroir, la chaîne de Nîmes rachetée à GHM, puis par la chaîne de Montpellier et enfin, plus récemment par LCM, la chaîne de Marseille, acquise auprès de Patrick Siri et Bertrand Bigay, le fondateur de Cityvox. Christophe Musset et Pierre-Paul Castelli, les deux co-dirigeants du groupe, qui pourraient trouver l'occasion de synergies entre ces différentes chaînes du sud, ont déclaré qu'ils allaient "étudier le dossier". A suivre donc.

Lire dans Latribune.fr : "TV locale : le groupe Bolloré jette l'éponge"


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011