ShareThis

UPE 06 : comment les patrons azuréens voient 2018

Satisfaction avec le nouveau dynamisme de la croissance, temps fort de début d'année avec le PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises), réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage ainsi que celle de l'assurance chômage, sus à l'explosion de la fiscalité locale : autant de sujets qui domineront l'année pour Philippe Renaudi, président de l'UPE 06 et Honoré Ghetti, président PACA de la CGPME.

Comment les patrons du département, à travers l'UPE 06 et la CGPME, voient-ils 2018 ? Une réponse a été donné par Philippe Renaudi, président de l'UPE 06 et Honoré Ghetti, président PACA de la CGPME, lors des vœux à la presse lundi. Premier point : ils se réjouissent des hypothèses de croissance plus généreuse que les années précédentes (1,7% pour l'élaboration du budget de la France et jusqu'à 2% pour les plus optimistes). Aux chefs d'entreprise d'être réactifs pour répondre aux opportunités qui vont se présenter et conduire leur transformation digitale.

Les propositions de l'UPE 06 pour le PACTE

Un temps fort d'autre part en ce début d’année : le PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) qui doit se traduire par des propositions concrètes pour booster les entreprises. L’UPE06 a ainsi adressé à BERCY plusieurs propositions pour cette opération qui sera finalisée au cours de de février et devrait être présentée en Conseil des ministres et examinée par le Parlement au printemps :

  • Attribuer automatiquement un numéro de SIRET à chaque jeune français pour son 16ème anniversaire
  • Faciliter l’accès à la première commande
  • S’appuyer sur une stratégie d’alliance avec les associations de quartier
  • Simplifier la cession d’entreprise
  • Mieux identifier des « places de marché » de la cessions-reprise et interconnecter les acteurs
  • Faciliter la détermination des prix de cession
  • Inciter à l’anticipation de la cession / transmission
  • Améliorer le cadre fiscal de la transmission
  • Stimuler l’entrepreneuriat par la reprise
  • Faciliter la reprise par les salariés
  • Accompagner les cédants dans leur changement de vie et de statut en facilitant des transitions lissées
  • Démythifier l’entrée d’investisseurs au capital pour renforcer les fonds propres
  • Renforcer l’appareil statistique pour mieux suivre le volume, les évolutions et les typologies d’opérations de cession ou de transmissions 

L'aberration de la fiscalité locale

Autres réformes majeures qui se profilent en 2018 et que les patrons azuréens regardent de près : la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage ainsi que celle de l'assurance chômage. Et puis en 2018 se poursuivra l'action pour mettre en lumière la hausse de la fiscalité locale sur les entreprises. Les derniers résultats du baromètre de la fiscalité locale du Medef en donne une idée avec une nouvelle hausse de 2,6 % pour l'année 2016 soit un total de 47 milliards d'euros payés par les entreprises pour cette seule fiscalité locale.

Pour Philippe Renaudi, qui rappelle que l'impôt sur les sociétés représentait 30 milliards d'euros sur la même année, c'est une aberration : les entreprises ont à payer 47 milliards d'euros de taxes avant même d'avoir gagné de l'argent et auront à les régler même si elles ne gagnent rien. Et si l'impôt sur les sociétés va baisser avec un objectif de 25%, quid de cette fiscalité locale qui dissuade d'entreprendre ?

Une réflexion sur l'évolution des "Entreprenariales"

Localement, l'UPE 06 poursuivra ses multiples animations sur les Alpes-Maritimes tout au long de l'année (rencontres économiques territoriales, implication dans le secteur Santé et entreprise, dans la formation, etc.) et sa politique d’accompagnement des entreprises. A noter un nouvel événement le 15 mars prochain que l'union pilotera :  les premières Rencontres régionales des entreprises du tourisme.

Quant à son Salon "Les Entreprenariales", le temps fort de l'année, il sera maintenu en 2018 mais fait l’objet d’une réflexion afin de le faire évoluer. L'idée est de réunir dans une manifestation encore plus ample, les Entreprenariales avec Industria et le salon du BTP. Le grandes familles de l'industries azuréennes réunies!


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011