ShareThis

Affaires cannoises : une perquisition de plus en mairie

Une perquisition de plus en mairie de Cannes. Hier matin, mardi, les gendarmes ont cette fois fouillé les bureaux de la direction des affaires juridiques. Mardi dernier, le 15 juillet, ce sont les bureaux de la comptabilité et des marchés publics qui avaient été visés, toujours dans le cadre d’une enquête à tiroirs menée par le juge d’instruction grassois Jean-Pierre Murciano, sur des faits présumés de détournements de fonds publics. Hier matin, les gendarmes recherchaient notamment des documents portant sur un terrain qui aurait été acheté par la mairie à un prix très élevé. Ils seraient toutefois repartis sans avoir rien emporté.

Les premières perquisitions dans le cadre de ces affairescannoises datent de mai 2013. Depuis, six personnes ont déjà été mises en examen dont deux élus municipaux, deux proches conseillers du député-maire Bernard Brochand et deux fonctionnaires de la mairie. En mars dernier, une demande avait été faite par le juge Murciano pour la levée de l'immunité parlementaire de Bernard Brochand, demande qui avait été rejetée par le bureau de l'Assemblée nationale. Après une trêve de quatre mois autour des élections municipales, la perquisition opérée mardi dernier en mairie de Cannes représentait la première relance visible d'une enquête qui semble aujourd'hui s'accélérer.


Crédits Indigen
- Copyrights WebTimeMedias 2011